Jeux Olympiques de RIO : Tudobem ! Mais le Brésil retient son souffle !


En dehors du football, le Brésil est surtout connu par son Carnaval et ses Samba endiablées.
En dehors du football, le Brésil est surtout connu par son Carnaval et ses Samba endiablées.

En 2009 lorsque le Belge Jacques Rogge, le président du Comité International Olympique sortit de l’enveloppe le nom de Rio désignée comme ville organisatrice des 28e Jeux Olympiques de l’ère moderne, la délégation du Brésil laissa éclater sa joie. Le charismatique Lula, le Président de la République de ce grand pays d’Amérique du Sud était hyper optimiste. « Nous aurons de grands Jeux et notre pays va se transformer en entrant dans la modernité ». Il est vrai que l’économie était en pleine expansion et que, grâce à la Coupe du Monde de football les installations allaient être rénovées, d’autres devaient être construites et la ville de Rio allait bénéficier de nouveau moyens de transport et la santé des Brésiliens bénéficierait de nouveaux hôpitaux. La pollution serait combattue tout comme la délinquance. Malheureusement la coupe du monde de football n’a pas connu le succès escompté sur le plan économique et surtout sportif.

Instabilité politique. Même si des installations ne sont pas achevées, si certaines chambres du village Olympique ne sont pas parfaites, cela n’est rien par rapport à l’instabilité politique qui s’est développée depuis plusieurs mois. Dilma Rousseff élue à la suite de Lula qui ne pouvait plus se représenter, présidait aux destinées du pays lorsqu’elle a été destituée pour suspicion de malversations financières. Son remplaçant par intérim Michel Temer est impliqué lui aussi dans une affaire de corruption tandis que Lula est également inculpé d’entrave à la justice. Aujourd’hui la situation économique est calamiteuse, la pollution épouvantable et même pire qu’à Pékin en 2008. Le virus Zika est toujours présent et la violence provoque près de mille morts chaque mois.

Optimisme tout de même. Bien sûr la vie dans les favélas, ces quartiers miséreux ne sera pas transformée après la quinzaine Olympique, mais les chefs d’entreprises espèrent une embellie. Les cinq cents milles touristes internationaux qui sont attendus pour les compétitions ne visiteront que les places les plus réputées ainsi que les plages magnifiques et sécurisées. Les compétitions devraient être somptueuses même si comme toujours les forfaits de dernière minute et surtout les problèmes provoqués par le dopage seront résolus à temps par le tribunal arbitral du Sport. En attendant la cérémonie d’ouverture, les différentes nations ont pris place dans le village Olympique. Malgré tout certains sports comme le football féminin ont déjà joué le premier match des éliminatoires. C’est ainsi que la Suède a battu l’Afrique du Sud (1, 0) et la France battu la Colombie (3,0). La flamme olympique qui depuis deux mois s’est promenée dans trois cents villes du pays est arrivée à Rio après avoir connu de multiples attaques et manifestations. Alors maintenant « Tudobem ! » l’expression la plus employée du langage courant au Brésil et qui se traduit par « tout va bien » !

Francis HERBET

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.