CAN 2017 : Les Barea ramènent le nul de Luanda !

Barea-1Ouf de soulagement pour les Barea qui arrachent le match nul de 1 à 1, samedi à Luanda, devant des Angolais certes dominateurs mais incapables de prendre la défense malgache en défaut. Et sans  aller jusqu’à bomber le torse, ce résultat devait suffire à faire taire les détracteurs de l’équipe nationale.

Pari gagné pour les Barea qui entendaient faire une sortie honorable dans cette Coupe d’Afrique des Nations 2017. Ils ont réussi en ramenant un nul de un but partout sur une tête du revenant Bapasy de son vrai nom Pascal Randrianantenaina qui évoluait dans une équipe de CFA, Arras FC.

Pied au plancher. Carolus Andriamahitsinoro qui a donné le tournis aux Angolais dès le coup d’envoi, a déposé le ballon sur la tête de Bapasy (17e)  ouvrant ainsi le score dans l’indifférence presque totale car autant le dire les locaux ont boudé la rencontre sachant que quel que soit le verdict, les Palancas Negras étaient déjà condamnés à rester à la maison.

Et après une entame de match pied au plancher, le camp malgache accusa le coup et permet ainsi aux Angolais de prendre le match à leur compte. Mais face au talent de deux milieux récupérateurs notamment Ando et Dada du Red Star, et aussi du duo de la charnière centrale composé de Mamy Gervais et Yasser, les Angolais ont mis du temps à trouver la faille jusqu’à cette mauvaise relance de la défense malgache, une remise dans l’axe, pour permettre à Gelson d’armer un surpuissant tir à l’entrée des 18m et niveler le score (55e).

A la régulière. L’Angola accentua sa domination mais le mur malgache tenait bon. Enfin presque car il a fallu sortir Yasser, le meilleur joueur du tournoi interprovinciales était encore moins bon physiquement, et faire entrer Tantely pour colmater les brèches. Même Bakary Mario et Bapasy sur les deux flancs, commirent des fautes et écopèrent d’un carton jaune.

Dans cette saga, Raux Auguste fit également entrer Dina de Tana Formation dans un rôle plus défensif, à la place de Rija Rasoanaivo.

Seul en pointe et privé de ballon la plupart du temps, Faneva Ima Andriatsima a connu une petite frayeur à la suite d’un choc avec un défenseur angolais heureusement sans gravité. Quant à Voavy Paulin, il est resté fidèle à sa réputation en parvenant à slalomer dans la défense adversaire où il fut abattu dans la surface de réparation mais à la régulière (78e).

Le point positif de ce déplacement à Luanda est certes d’avoir ramené un point mais aussi la certitude d’avoir maintenant deux vrais récupérateurs puisque Ando Manoelantsoa comme Dada Stéphan Raheriharimanana ont fait admirablement le job.  Et c’est bon signe pour l’avenir.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.