Beach soccer : Madagascar a toutes les cartes en main !

beach-soccerLes Barea beach soccer disputeront ce samedi à Mahajanga le match retour des qualifications pour la Coupe d’Afrique des Nations 2016 qui va se tenir au Nigéria. Après la victoire de 3 à 2 à l’aller au Mozambique, Madagascar est bien parti pour se qualifier à la phase finale.

Madagascar- Mozambique ! C’est l’affiche du match de beach soccer de ce samedi à Mahajanga et rentrant dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2016 qui aura lieu du 13 au 18 décembre au Nigéria.

Chaud public majungais. Et grâce à cette victoire même serrée du match aller par 3 buts à 2, les Barea sont plutôt optimistes pour ce retour où il suffirait d’un match nul pour Toky et ses camarades pour aller directement à la phase finale au Nigéria. Mais attention car si les Mozambicains ont décidé de venir un peu plus tôt, ils arrivent ce jour via Johannesburg, c’est qu’ils entendent ne pas se cantonner dans ce rôle ingrat de figurant. Tout va en fait se jouer serré car la formule laisse peu de marge.

14 nations ont, en effet,  participé aux éliminatoires et les sept vainqueurs disputeront la phase finale de la CAN 2016 avec le Nigéria.  Mais en jouant à fond et sans complexe le camp malgache a toutes les cartes en main car on ne voit pas comment les Mozambicains pourraient inverser la tendance ce samedi et devant le chaud public majungais.

Sur le papier, Madagascar qui présente une équipe pratiquement la même qui s’est offert le titre africain aux Seychelles, est au-dessus du lot. Par expérience mais aussi par la forme du moment  car en instaurant cette dure loi de la concurrence, le coach Solofo Ramarolahy peut aujourd’hui se reposer sur un noyau dur composé de Toky, Tiana, Ymelda, Giovanni, Angeluc de retour d’une blessure mais également du portier Jhorealy secondé par Chrétien.

Au top. Du solide en fait et qui logiquement fait peur à tout le monde. Il ne faut pas cependant croire que ces Barea ont déjà le billet pour les Bahamas où va se dérouler le Mondial 2017 du 27 avril au 7 mai car ce sera encore une lutte acharnée et rien ne dit que le Sénégal battu en finale 2015 lors de la séance de tirs au but va encore se laisser faire. Même les Nigérians qui évoluent à domicile resteront dangereux. Si on ajoute les pays du Maghreb, alors il faut vraiment que tout le monde soit au top pour espérer se qualifier pour le Mondial. En attendant, le titre africain reste toujours bon à prendre. A charge pour l’Etat d’offrir le maximum étant entendu qu’on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs. Une condition sine qua non en fait, car entre le titre aux Seychelles et le niveau actuel du beach soccer africain, il n’y a pas photo car les autres pays se sont énormément investis…

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Quid de Barrabé le coach qui les a amenés ou ils sont,?, merci pour une réponse

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.