Pétanque – Tournoi international : Une voiture à gagner en doublette Boss

Tous les boulistes malgaches de France sont là, d’autres joueurs étrangers venus assister au championnat du monde de pétanque 2016. Bref un décor idyllique mis à profit par Jafetra Rambelo pour organiser un tournoi international en doublette c’est-à-dire par l’association d’un Boss, un vrai, à un joueur de l’élite.

Une formule très prisée du reste et qui a déjà fait ses preuves dans un passé récent mais comme on veut un concours en grand juste pour aiguiser l’appétit à la veille du sommet mondial, les organisateurs ont mis la barre plus haut en mettant une voiture de 18 millions d’ariary comme premier prix et ce en sus des médailles et de coupes mais aussi, circonstance oblige, deux billets d’entrée au championnat du monde.

Les seconds se verront offrir les mêmes choses sauf qu’à la place de la voiture, ils ont droit à 1,5 million de primes contre 500 000 ariary pour chaque équipe terminant à la troisième et à la quatrième place ainsi que des coupes et des médailles et les billets d’entrée au championnat du monde.

Comme il s’agit d’un avant-goût du championnat du monde, ce concours en doublette sur invitation suivra les règles de la Fédération internationale notamment le port obligatoire des chaussures fermées, l’interdiction des shorts et des débardeurs mais aussi une tenue uniforme, tout au moins un maillot identique à partir de dimanche où se tiennent les phases finales à partir des huitièmes.

Les inscriptions de 500 000 ariary par équipe, prendront fin le vendredi 25 novembre à 19h au CBT Mahamasina.

A noter que les inscriptions attendront l’aval d’une commission composée de l’organisateur, d’un représentant de la Fédération Malgache de Pétanque, d’un représentant des arbitres mais également de deux représentants des joueurs Boss.

Pour rendre les mesures plus équitables, un tireur Boss doit impérativement composer son équipe avec un pointeur non professionnel, explique Jafetra Rambelo qui espère la participation des joueurs étrangers ou des Malgaches de France comme Masaka ou Rabearijao Andrianirina qui sont déjà au pays depuis un bon bout de temps. Mieux il y a du monde, mieux ça vaut pour l’ambiance, conclut-il.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire