Tennis de Table- Elections : Comité Olympique et DSF main dans la main !


Comme il fallait s’y attendre, les élections au sein de la Fédération de tennis de table a tourné à l’avantage de Herley Ambinintsoarivelo et ce malgré les irrégularités constatées et mises à nue par l’ensemble des médias que le SG du COM, Harinelina Randriamanarivo, accusait de toucher des pots de vin.

Rideau sur les élections au sein du tennis de table qui ont permis à Herley Ambinintsoarivelo de briguer un troisième mandat. Une issue prévisible tant il a pris toutes les précautions pour y parvenir avec notamment l’aide de ses proches dont son propre frère aux commandes de la ligue d’Amoron’i Mania ou encore de Léa placée à la tête d’Analamanga sans la participation de la section de Tana qui représente pourtant à elle seule plus de 70% des pongistes malgaches.

Trafic d’influence. Mais au-delà de ce qui est plus une désignation qu’une élection, on notera l’attitude complice de la Directrice du Sport Fédéral, Rosa Rakotozafy, qui s’est laissée manipuler par le Comité Olympique au point d’accepter de tenir les élections dans son siège à Ivandry. Résultat, tous les membres du COM étaient à l’assemblée générale avec Siteny Randrianasoloniako qui avait même eu un droit de parole.  Et si ce n’est pas du trafic d’influence, Dieu que cela lui ressemble, car les textes sont clairs notamment sur le cas de la présence du Comité Olympique qui n’a rien à voir avec les élections au sein des fédérations ou des ligues.

Et jusqu’ici, seule la fédération d’athlétisme a osé interdire l’accès de son Assemblée Générale élective au président du COM, Siteny Randrianasoloniaiko. Et s’il n’a pas réagi c’est parce qu’il sait que la présidente Norolalao Ramanantsoa Andriamahazo connaissait ses droits.

Contrairement à Rosa Rakotozafy qui n’a pas pipé mot sur les agissements des membres du Comité Olympique se contentant de répondre aux journalistes qu’elle ne peut rien faire, car ils sont chez eux dans leur maison et qu’elle ne peut pas leur interdire l’accès.

Terrain neutre. Une prise de position ridicule car tout le monde sait que la grande salle du Palais des Sports est faite pour abriter les élections fédérales. Un terrain neutre comme l’exigent les deux candidats Habib Djiva Kamal et Jean Chrysostome Rakotonirina qui ont préféré se retirer pour ne pas être complices de cette mascarade.

Quelques jours plus tôt pourtant, le ministre des Sports, Anicet Andriamosarisoa avait tapé sur la table pour qu’on fasse toutes les élections dans les règles allant jusqu’à obliger Malagasy Rugby à revenir sur sa décision d’exclure un des candidats à la présidence, Alain Rakotonirina.

Malheureusement, c’est resté comme un effet d’annonce, car on ne croit pas que Rosa Rakotozafy ou la Direction Régionale des Sports  n’aient pas entendu cette injonction. Allez savoir pourquoi ?

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.