Journalisme sportif : Un regain de dynamisme

La presse sportive s’est rassemblée à l’Académie nationale des sports samedi pour les présentations de voeux.

Mis à part ceux qui ne voulaient pas venir pour conflits d’intérêts ou ceux qui ne pouvaient pas venir pour d’autres causes professionnelles ou personnelles, la presse sportive était presque au grand complet samedi à l’Académie nationale des sports. Les vieux de la vieille avec Daniel Randriamaro, Clément Rabary, Sylvain Ranjalahy, Aristide Rafalimanana etc… étaient là. Convivialité et fraternité étaient au rendez-vous. Mieux, ils ont parlé de relancer l’association de journalistes sportifs de Madagascar. Et si tout va bien, une élection aura lieu bientôt. A moins que l’on ne mette encore et encore des obstacles pour sa mise sur pied.

En général, le monde du sport côté journalisme a évolué. Le web a pris beaucoup de place aussi avec des Web Tv et bientôt des sms via téléphones. La technologie permet à tout un chacun d’être à l’affût de tout événement sportif. Le milieu aussi a rajeuni avec de nouvelles têtes très jeunes voire inexpérimentées. Mais qu’à cela ne tienne, la presse sportive est fair-play et accueille tout nouveau venu féru de sport. Toutefois, le côté féminin est toujours aussi discret, loin des parités dans le monde du journalisme social par exemple, le sport faisant peur aux nouveaux sortants des écoles de journalisme. Qu’importe, ceux qui ont toujours été là ont toujours assuré, et on a pu le constater avec cette fête où ceux qui croient en la presse sportive ont aidé d’une façon ou d’une autre.

Anny Andrianaivonirina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.