Football : Gothlieb prend faits et causes pour le FC Tana !

Gothlieb de son vrai nom Herinaivo Randriamasinoro.

Qu’est-ce qui s’est passé dans la tête de l’humoriste bien connu Gothlieb pour qu’il consente à siéger sur le fauteuil de la vice-présidence du Football Club Tana ? Sa passion pour le football bien sûr, mais aussi cette conviction que l’équipe, son équipe, ne sera pas ridicule dans le championnat d’Analamanga de la 1re division. Herinaivo Randriamasinoro, de son vrai nom, s’en explique au cours d’une interview exclusive.

Midi Madagasikara : Prendre la place d’un vice-président d’un club, de football qui plus est, n’est pas chose facile mais vous l’avez fait avec  le FC Tana qui fait son entrée au sein de la Ligue 1 de Tana. On espère que ce ne sera pas encore un tour de magie de votre part ?

Gothlieb : « C’est du très sérieux car comme vous le dites, je suis un grand passionné du football et je souffre de nos échecs à répétition alors autant se mettre aux commandes d’un club, d’un vrai. Car à mon avis, le FC Tana que j’ai suivi depuis le début est un club qui s’est construit pas à pas, année par année et ce depuis que les joueurs avaient à peine 10 ans. Ils ont donc l’avantage de se connaître pour former une vraie famille. Une raison suffisante pour justifier ma présence même si je sais qu’il ne faut pas brûler les étapes et que cette année nos ambitions se limitent tout juste au maintien. 

Bien entendu je m’entends très bien avec les dirigeants actuels du club et c’est un plus pour que je reste au service du FC Tana, car il s’agit d’un service et non autre chose avec un apport personnel car je pense pouvoir connaître les problèmes du football à Madagascar. »

Midi : L’idée est tout aussi bonne avec votre conviction profonde mais vous n’êtes pas sans savoir qu’entretenir un club de Ligue 1 n’est pas donné à n’importe qui. Il faut des moyens énormes.

Gothlieb : « C’est malheureusement vrai. Et si le FC Tana est aujourd’hui en Ligue 1 c’est grâce à l’apport conjugué des dirigeants et des parents. J’ai déjà dirigé des clubs sportifs comme le volley-ball de la Star et je faisais aussi partie de l’équipe de communication d’un club automobile et de pétanque donc je sais que ce ne sera pas facile. C’est pourquoi, je lance aujourd’hui un appel à tous les mécènes à nous venir en aide car pour l’instant nous n’avons pas le soutien d’une société ou d’une puissante association. Jusqu’ici le football n’a pas brillé et il faut une autre mentalité afin de secouer les cocotiers pour que les be coco tombent. Pour moi le football est un rêve lorsqu’il cède la place au beau jeu.  Et dans ce cas de figure, nous avons besoin de votre soutien et vous donne rendez-vous ce samedi de 10h à 12h au Restaurant Culin’Art à Antanimena. »

Propos recueillis par Clément RABARY 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.