Football- CAN 2018 : Les Barea « vazaha » à Sao Tomé !

On ne reprend pas les mêmes et on recommence. C’est le mot d’ordre du nouveau « head coach », le Français Nicolas Dupuis pour les préliminaires des qualifications pour la CAN 2018 contre le Sao Tomé, le 10, 11 ou 12 mars prochain.

Une équipe presque à 100% composée d’expatriés. C’est le choix pour les Barea qui vont faire le déplacement à Sao Tomé pour cette CAN 2018. Un choix dicté surtout par des raisons financières car entre les 3 millions d’ariary au départ de Paris et les 10 millions d’ariary pour un joueur au départ de Tana, il n’y a vraiment pas photo.

Passeur décisif. Une fois n’est pas coutume, nos « vazaha » nous coûteront moins cher. Bien moins chers encore sont ceux qui sont en Algérie comme Carolus Andriamahitsinoro et Ibrahim Amada mais aussi Voavy Paulin en Egypte au Makasa SC où il jouit d’une aura toute particulière en étant le meilleur passeur décisif de son club, actuellement second du championnat égyptien.

A ces trois hommes vont s’ajouter d’autres Français évoluant en France dont un certain Fontaine au flanc gauche de la défense mais aussi Faneva Ima Andriantsima et Pascal Bapasy Andrianantenaina qui évoluera dans l’axe avec certainement un nouveau joueur puisque le Saint-Pierrois Mamy Gervais Randrianarisoa est indisponible à la suite d’une blessure.

Beria va venir. Une équipe inédite en fait chargée d’expédier les affaires courantes face aux joueurs de Sao Tomé qui sont loin d’être une foudre de guerre.

Ce n’est qu’au match retour que Madagascar offrira toutes les garanties par l’intégration des hommes en forme du moment tels Bourahim et Njiva du CNaPS Sports ou encore Baggio et Mario de Fosa Juniors tout en espérant que des joueurs truffés de talent notamment Lucien Foroch et Dax vont, d’ici là, rentrer dans les rangs pour faire partie de ce qui serait une Dream Team surtout que le Lillois Franc Beria va venir donner un coup de pouce aux Barea.

Avec Faneva Ima Andriantsima à la pointe de l’attaque,  Madagascar possède encore de la marge face au Sao Tomé lors du retour prévu à Tana le 26 mars. Il s’agit tout juste pour Nicolas Dupuis de faire un savant amalgame entre les locaux et les meilleurs expatriés.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.