Les travailleurs de l’ombre : Nicolas « Ragonz » de combattant à coach international

Nicolas est très reconnu sur la scène internationale.

Très connu dans le monde sportif malgache en tant que combattant en taekwondo, mais beaucoup ignorent qu’il a d’autres casquettes : coach et arbitre international.

Le sport, c’est sa passion. Il c’est Nicolas « Ragonz » Randriamiandrisoa qui a pratiqué trois disciplines à la fois. De simple combattant, il est actuellement un des meilleurs malgaches de cette discipline en arbitrant les grandes compétitions internationales.

Nicolas a débuté en karaté à Antsirabe en 1991 avant de rejoindre la Capitale dans le club de l’actuel président de la fédération, Solofo Andrianavomanana à Behoririka. Ragonz est titulaire de la ceinture noire 1re Dan en karaté, 1er dan en taekwondo ITF et 5e dan taekwondo WTF. En 1992, il a tâté le taekwondo ITF avec Kim Se In à Ampefiloha. Toujours cette même année, il a rejoint le rang du club AATK avec le taekwondo WTF sous l’impulsion de Roty Randriamandranto. Ragonz a remporté 4 titres de champions de Madagascar et en 1996, il a participé aux Championnats d’Afrique en Afrique du Sud, éliminé en quart-de finale. En 1997, il fait partie de la présélection pour les Championnats du monde prévus à Hong-Kong. En 1998, il a quitté le pays pour s’envoler vers la France.  

Coach et arbitre. Même arrivé en France, il a continué le taekwondo en intégrant le club Herblinois dans la catégorie des moins de 58 kg puis de 2007 à 2009 chez les moins de 63 kg.  Il a remporté trois titres de champion de France, 12 titres de champion de la ligue pays de la Loire. Il a participé à cinq Championnats du monde de poomsae en Egypte, en Ouzbékistan, en Vladivostok, en Colombie et à Bali. « J’ai décidé d’arrêter la compétition en combat en 2009 pour me consacrer au coaching et à l’arbitrage » a-t-il expliqué. En février 2011, il est devenu arbitre international Poomsae ou kata en Suède et en juin 2011 comme arbitre combat. Avec la passion pour cette discipline, il a décidé de se consacrer au coaching. Il est coach au taekwondo Basse Goulaine  et au sein de la ligue. Il est  promu coach international, titulaire de la carte émise par l’European Taekwondo Union jusqu’en 2018. « Pour moi, le coach devrait connaitre les règles de base comme les arbitres » a-t-il indiqué. Nicolas vise les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 en tant qu’arbitre représentant de Madagascar.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.