Tennis – FMT : Stéphane Rakotondrainibe dévoile son programme


Jacaranda

Stéphane exposant son projet mercredi au président des ligues.

L’heure est à la propagande pour convaincre les ligues votantes à l’assemblée générale élective de la fédération malgache de tennis (FMT). Stéphane Rakotondrainibe candidat à la présidence a rencontré les ligues pour exposer son programme pour le mandat quadriennal 2017-2021.

« Si je suis élu président de la fédération, mon premier engagement sera  la mise en place d’une charte du tennis malagasy en deux mois » a indiqué le candidat, qui espère faire un retour en force 4 ans après. Comme la Grande Ila a un fort potentiel chez les jeunes, la formations des joueurs figure parmi le programme de l’équipe de Stéphane à travers la participation aux différentes compétitions régionales et continentales et à long terme aux Jeux Olympiques et sur le haut niveau professionnel. La formation des arbitres et des entraineurs ne sera pas en reste. Un des handicaps du sport malgache est le manque de compétitions. Pour ce faire, multiplier et organiser les championnats dans toutes les catégories (enfants, adultes, masters) périodiquement. Ayant déjà abrité la Coupe Davis en 2012 lors de son premier mandat, l’organisation des grands évènements n’est plus nouvelle pour lui. A long terme, Madagascar abritera des Open internationaux enfants, juniors, des circuits juniors et professionnels.

Vulgarisation. Encore peu présent au pays, la vulgarisation et la promotion de cette discipline font défaut. «  Le point essentiel pour mener à bien la vulgarisation du tennis et motiver os joueurs, c’est la prise en charge totale de leur frais de déplacement par la FMT lorsqu’ils participent à des tournois internationaux. C’était l’une des mesures prises lors de son premier mandat, et il faudrait qu’elle soit maintenue dans le cas d’un second mandat. Ce serait un soulagement considérable pour les parents » a fait savoir Harivony Andrianafetra, entraineur national. Plusieurs actions seront menées entre autres la projection des films didactiques et de vidéos des grands tournois, l’organisation de mini tennis à l’école et dans les régions. La construction du centre fédéral de tennis à Bevalala sera un des projets phares de l’équipe afin que les jeunes puissent s’impliquer davantage à travers le sport étude. Ce programme chargé et bien fourni a été présenté hier aux présidents de ligue, partenaires et sponsors lors du déjeuner qui a eu lieu au Cellier.

T.H

Share This Post

Post Comment