Rallye Elf Michelin : Belle victoire de Loom et Lucas sur la Mitsu Evo X !

Jacaranda
Loom se trouvant sur la plus haute marche du podium.

Prévisible, la victoire de Loom et Liuk sur la Mitsubishi Evo X du sénateur Berthin Randriamihaingo l’a été. C’était hier lors de la dernière journée de ce Rallye Elf Michelin qui, finalement, n’a pas été aussi catastrophique puisque 15 équipages sur le 27 au départ ont franchi la ligne d’arrivée.

Les meilleurs ont gagné. C’est le moins qu’on puisse dire de cette victoire de l’équipage Loom et Liuk d’hier et célébrée avec faste dans l’enceinte de Materauto. Materauto qui, avec l’aide de la FMMSAM,  s’est mis en quatre pour offrir le meilleur spectacle possible au public.

Et pourtant ce rallye Elf Michelin est parti sur une mauvaise base quand la Fédération de Sport Automobile de Madagascar décida, le vendredi à 19h30, de sanctionner trois navigateurs notamment   Teddy, Sandy et Yachine pour « mauvaise conduite ». Du coup, trois équipages faisant partie des favoris sont restés à quai. Ni Louvel sur une Mitsu Evo 7, ni Fredy sur une 4 x 4 et encore moins Davonjy qui avait décroché le jackpot avec sa nouvelle Sangyoung Actyion, n’ont pas évidemment trouvé la solution proposée qui était de changer d’équipier.

Mais le mal est fait et la tension est restée perceptible au grand dam des sponsors qui ne s’attendait pas à ce geste de Jimmy Rakotofiringa qui aurait dû trouver autre chose telle une sanction sursitaire et laisser les voitures concourir, car ces hommes ont déjà énormément investi avant d’être exclus comme un malpropre.

Tel père, tel fils… Pour revenir au Rallye Elf Michelin, la bataille faisait rage en tête, mais Loom malgré les attaques de Tahina et Baovola qui se sont offerts la 2e et la 3e spéciale avant d’abandonner à cause des freins défaillants, a su faire une maîtrise exceptionnelle pour maintenir son avance durant la journée de dimanche.  C’est ce qu’on appelle faire plus que son père, Berthin Randriamihaingo qui se trouvait sur la banquette à droite de Boom lors de ses plus grands exploits.

La différence est que Loom a non seulement une des plus puissantes voitures, mais il a également pris du galon dans sa conduite au volant.

A 2mn 12 de Loom et Liuk se trouvait le tandem Ndrianja et Fanja sur une Subaru et qui confirmait qu’il n’est pas loin du haut niveau et qu’il pouvait aussi gagner ce rallye sans que personne ne trouve à redire. Mais l’opposition était omniprésente avec Tahina et Tahiry, également sur une Subaru, mais qui étaient à 57 sec derrière. Un trio de tête d’exception en fait et qui a donné de l’animation à ce rallye FMMSAM où le DG de Materauto, Dupres, se trouvait aux premières loges, servi par Gérard Louvel qui n’a pas manqué de lui transmettre le virus dans les parcours de dimanche.

Parmi les abandons de marque, citons le jeune Fred Rabekoto avec sa nouvelle 206 qui n’a pas tenu le coup. On notera aussi la prestation remarquable de Hery Be sur une Subaru Impreza, car il faisait partie du top 5 avant que l’un des amortisseurs de la voiture se casse. Et c’est bien dommage…

Clément RABARY  

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.