FMF – Election : Guerre ouverte entre les présidents de ligues et le Comité Exécutif


L’après Ahmad à la FMF risque de…

Et rebelote. Le différend opposant les présidents des ligues régionales et les membres du Comité exécutif (CE) persiste.

Les présidents des ligues persistent sur la tenue d’une Assemblée Générale extraordinaire ainsi que la tenue d’une élection anticipée. Il est à signaler que cela fait presque deux mois que ce litige a duré. Il est à signaler qu’après l’Assemblée Générale ordinaire à Carion au mois de mars, les présidents des ligues qui sont au nombre de 19, plus que la majorité, ont demandé aux membres du Comité Exécutif de la Fédération Malagasy de Football, la tenue d’une élection anticipée, en vue d’élire un président, avec comme argument le statut de la CAF.
Et face au silence du CE, les présidents des ligues ont envoyé une lettre le 24 mars 2017 exigeant la tenue d’une AG extraordinaire.

AG extraordinaire. Et face à la pression des présidents des ligues, le Comité Exécutif a fini par réagir. Une lettre a été envoyée au ministère de la Jeunesse et des Sports le l2 avril dernier pour consulter leur avis sur la tenue d’une AGE pour la modification statutaire et d’une élection anticipée dans 60 jours. Cette semaine plus précisément le 24 mai,  le ministre a répondu officiellement à cette lettre. « La requête en vue de la convocation d’une AGE est recevable dès qu’elle a été signée par 1/3 des membres de l’AG. Elle doit être convoquée par le Comité exécutif au plus tard dans les deux mois suivant la date de la remise de la requête.  L’élection anticipée est quant à elle non conseillée et non possible au vu des articles. Concernant une modification des statuts le MJS l’appui sous conditions régis par les articles et règlement » tel est la teneur de la lettre N°128-17/MJS. Sans attendre, la CE a rejeté la requête des présidents des ligues en adressant à ces derniers une lettre.

Subventions. Les férus du ballon rond sont dans l’expectative. « Qu’est-ce qui motive ainsi le CE à être déterminé pour ne pas anticiper les AGE et vouloir s’accrocher au pouvoir ? Peut-être que la réponse réside dans les subventions de la FIFA qui parviendront sous peu ? » se demandent  les présidents des ligues. Ce litige entre le Comité exécutif et les présidents des ligues ne fait que ternir l’image du football malgache. Les observateurs de la vie sportive se demandent sur l’avis du président de la CAF et non moins président de cette institution, Ahmad. Ce dernier en tant que « Raimandreny » est vivement sollicité pour régler ce différend. Alors que la CAF et la FIFA tentent de parvenir à instaurer une bonne gouvernance, il serait judicieux que Madagascar suive l’exemple et puisse agir dans l’intérêt général du sport plutôt que dans l’intérêt personnel d’un maintien de pouvoir et faire perdurer une transition. Une chose est sûre, la guerre est ouverte entre les présidents des ligues et le comité exécutif. Une histoire à suivre.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.