Basket – Championnats de Madagascar N1A : Soma Beach prend la tête de la phase aller


Bmoi

Jacaranda
L’équipe du Soma Beach Basket Club fut exacte au rendez-vous que s’est fixé son président fondateur Orlando Robimanana.

Scène de liesse vendredi quand SBBC est allé gagner le match pour la première place du championnat de Madagascar de la N1A aux dépens de son rival de toujours ASCB ou selon Papa Liva, l’un des encadreurs du club avec Boana et Deda, sa bête noire tant les confrontations entre les deux formations se jouent sur des détails.

Pour une victoire, celle de SBBC devant ASC Boeny, est très certainement la plus belle tant elle a mis un temps fou à se dessiner tant les deux clubs ont rivalisé d’adresse avec deux joueurs d’exception au sein de l’ASCB dont Elly auteur d’un match parfait, mais aussi Livio qu’on a vu dans tous les combats.

Et face à ces deux machines à gagner, SBBC a répondu par son collectif avec Joma aux commandes, mais également Fiary dans les rebonds sans oublier le stratège de l’équipe, un Nono qui sait tout faire. Vraiment tout. Et plus particulièrement à provoquer la faute à Faralahy qui en avait vu de toutes les couleurs, car la partie commençait à peine dans un complexe sportif de Mahajanga plein à ras bord qu’il commit deux fautes contraignant ainsi Nono Ravonimbola à le sortir au grand bonheur du camp d’en face qui s’offrait ce premier quart-temps par 16 à 15.

L’ASCB qui se savait dos au mur, sortit le grand jeu pour revenir au score et même passer devant à la mi-temps par 32 à 30. Un score serré qui traduit bien l’âpreté de la bataille.

L »ASCB menait même au troisième quart-temps par 51 à 48 mais revenu de on ne sait où Djibril, un des géants du lot, se mettait lui aussi au travail pour permettre à SBBC de recoller au score puis de partir sur un sprint final époustouflant qui se terminait par une victoire de 76 à 70. Une offense pour ASCB devant ruminer sa revanche au prochain rendez-vous qui va se tenir en octobre.

Ce tour de chauffe à Mahajanga est loin d’être inutile, car il a permis à toutes les équipes d’avoir du temps de jeu et à l’organisation d’avoir une idée des forces en présence pour la composition des poules. Vivement donc octobre…

Clément RABARY

Share This Post

Laisser un commentaire