Football – Arizaka Rabekoto Raoul : « Je n’ai jamais interféré dans les décisions prises par la FMF »

Jacaranda
Le vice-président de la FMF, Arizaka Rabekoto Raoul, remettant un trophée à l’arbitre Nirina avec une joie non feinte car il est l’ami de tout le monde.

Accusé de tous les maux par une certaine presse même s’il avoue qu’il connaît qui est derrière ce harcèlement, le vice-président de la Fédération Malgache de Football et néanmoins DG de la CNaPS, a enfin accepté d’apporter des explications.

Pas de bonne grâce car ce n’est pas dans ses habitudes de répondre à la violence par la violence et que sa modestie l’oblige à se taire. Mais il a toutefois fini par céder. Pour qu’on ne dise pas après que ses détracteurs ont raison de publier des inepties qui sont très loin de la réalité.

Se tromper de cible. Et là aussi, il se garde de citer quelqu’un car il ne veut surtout pas polémiquer en se contentant de ses faits d’armes et notamment sur sa fonction de vice-président de la FMF et de DG de la CNaPS.

« Demandez à tout le monde mais je n’interfère jamais aux décisions de la FMF et que très souvent pour ne pas dire à chaque fois, je prends la porte de sortie quand il y a une décision relative à la CNaPS Sport. En clair, je n’ai jamais interféré dans les décisions prises par le comité exécutif de la FMF et encore moins exiger le remplacement d’un arbitre au cours d’un match puisque ma fonction de vice-président ne m’autorise pas à agir dans ce genre de chose ». Ces phrases sont de Arizaka Rabekoto Raoul qui réaffirme haut et fort qu’il ne faut surtout pas se tromper de cible car pour l’instant le plus important est de parvenir à qualifier les Barea en phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 ou celle de la CHAN en 2018 au Kenya.

Le plus grand complexe sportif de l’Océan Indien. Des objectifs clairs qui illustrent encore faut-il le dire, la grandeur d’âme de cet homme qui a apporté tout son savoir pour faire de la CNaPS une référence et de son club un champion incontesté.  Un succès qui lui a valu la foudre de certains mais Arizaka Rabekoto Raoul ne baissera pas pour autant les bras en travaillant encore plus selon sa devise.

Et quand l’homme réussit à se faire aider par ses nombreux amis pour construire le plus grand complexe sportif de l’Océan Indien à Vontovorona, cela devait suffire à faire taire les mauvaises langues. Car tout le monde sait qu’il s’agit d’un très bon investissement pour la CNaPS. Ce complexe va servir, c’est certain, les intérêts de la jeunesse malgache pendant plusieurs décennies et que Madagascar dans son ensemble sera l’heureux bénéficiaire.

Autant dire qu’en analysant à fond ses faits d’armes, Arizaka Rabekoto Raoul est plus à féliciter qu’à blâmer. Reste à faire comprendre cela aux autres…

Clément RABARY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.