Rallye : Hery Be franchit un nouveau palier !

Hery Be avec ses deux fils Mika et Faniry qui ont fait un début encourageant au slalom, à 14 ans.

La troisième manche du championnat de Madagascar de rallye qui va se tenir les 21, 22 et 23 juillet à Fianarantsoa verra Hery Be opter pour une autre voiture à la mesure de ses ambitions. Mais mettra dans la foulée tous les ingrédients pour réussir.

A la guerre comme à la guerre et comme les Mitsubishi ont assez souvent pris l’ascendant sur les Subaru, Hery Be va changer son fusil d’épaule pour laisser au garage sa Subaru Impreza et prendre le volant d’une Mitsubishi Evo X pour la troisième manche du championnat de Madagascar qui aura lieu dans la capitale du Betsileo et ses environs.

Reconnaissance. « L’Evo X est une voiture plus maniable et plus puissante », reconnaît Hery Be qui affiche carrément ses ambitions de se hisser sur le podium avec cette Mitsubishi Evo X qui avait fait le bonheur de Berthin et de Boom.

Mais dans les rallyes, la mécanique ou la puissance d’une voiture ne suffit pas. Et comme il veut frapper vite et fort au volant de la nouvelle voiture, Hery Be pense également peaufiner sa condition physique et passer plus de temps pour les reconnaissances, deux conditions sine qua non pour espérer réussir.  « Une reconnaissance effectuée avec le plus grand sérieux donne toujours un bon résultat et que les organisateurs doivent assouplir le calendrier afin de permettre aux pilotes de voir les pistes avec forces détails », rapporte encore Hery Be qui ne pourra pas, cette fois-ci, bénéficier de l’aide de son habituel navigateur Fafahcop. Comme il veut mettre tous les atouts de son côté, c’est presque une certitude qu’il fera appel à un copilote expérimenté.

Il n’aura pas cependant la partie facile avec la montée de Ndrianja, mais aussi Gérard Louvel, les deux plus sérieux prétendants au titre, car de toute évidence les chances de Loom, le vainqueur de la première manche, sont bien minces après que son père, le sénateur Andriamihaingo, a décidé de se séparer de la Mitsubishi Evo X, qui avait pourtant souri à toute la famille.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.