Football – CHAN 2018 : Les Barea fin prêts pour dimanche

Si on a toujours considéré le tournoi de COSAFA comme un galop d’essai en vue des matches africains, alors l’essai est réussi pour les Barea qui reçoivent dimanche leurs dernières victimes en date, en l’occurrence du Mozambique battu sur le score de 4 à 1 en Afrique du Sud.

Le second tour de la CHAN 2018 au Kenya opposera dimanche à Mahamasina les Barea au Mozambique. Un match piège en fait pour les Malgaches qui auront intérêt à ne pas sous-estimer leurs adversaires qu’ils ont battu il y a quelques jours au Cosafa Cup en Afrique du Sud.

Une bête blessée. Il faut en effet se dire une chose qu’une bête blessée reste toujours dangereuse ne serait-ce que par orgueil. Du coup on ne se méfiera jamais assez de ces Mozambicains qui affirmaient d’ailleurs qu’ils ne viendront pas avec la même équipe en Afrique du Sud. Vrai ou faux, on ne pense pas qu’ils vont pouvoir changer du jour au lendemain s’agissant d’une sélection des meilleurs joueurs locaux.

Et vu sous cet angle, les Barea restent les favoris de ce match aller de Mahamasina. Mais attention car le onze malgache sera cette fois privé des services de Rinjala, un des meilleurs joueurs d’Afrique du Sud. Or, on sait pertinemment que l’effectif actuel présente un déficit en attaque, car ni Nonot Vonimbola et encore moins Bela Claudel ne sont au mieux de leur forme.

Victoire impérative. Certes Raux Auguste affirme haut et fort que Dino peut remplacer Rinjala, mais ce n’est pas toujours évident dans la mesure où il s’agit avant toute chose d’un milieu de terrain et qui évolue bien en retrait. Sa puissante frappe fait pourtant de lui un buteur occasionnel comme cela avait été le cas face au Malawi, mais est-ce suffisant pour espérer aller de l’avant ?

C’est toute la question qui concerne le compartiment offensif où le doute persiste contrairement à la défense qui affiche une belle assurance avec la charnière centrale composée de Johnny et Ando et les deux latéraux Toby et Mario sans oublier le portier Leda.

Avec Ando Manoelantsoa en sentinelle et Dax comme meneur, l’équipe a fière allure et doit logiquement gagner cette première manche contre les Mozambicains.

Une victoire impérative en fait, car dans le contexte actuel, un rien et tout peut s’embraser.  Autant tout faire pour que les Barea, les nôtres, gagnent.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.