Football- CHAN 2018 : C’est maintenant très compliqué pour les Barea

L’espoir d’aller en phase finale de la CHAN 2018 s’amenuise pour les Barea qui ont été tenus en échec par des Mozambicains venus tenter leurs chances pour ensuite ramener un score de parité qui leur est favorable. Largement…

2 à 2. C’est sur ce score bien à l’avantage des Mambas que le duel attendu entre Madagascar et Mozambique a pris fin dimanche dans un stade de Mahamasina partagé entre la joie de n’avoir pas perdu et de poursuivre la belle série de huit matches sans défaite et cette crainte de devoir quitter la compétition alors qu’il ne restait plus qu’une toute petite marche à franchir.

Mini-révolution. Autant le dire, le match retour de dimanche à Maputo s’annonce compliqué pour les Barea, car il leur faut arracher la victoire ou réaliser un score de parité de 3 à 3.

Dans l’un comme dans l’autre cas de figure, ce ne sera pas donné même si le Mozambique du fantasque entraîneur mozambicain, Abel  Xavier, n’est pas un foudre de guerre. Et qu’en tout point, l’équipe reste prenable, mais c’est plutôt les Barea qui n’ont pas su saisir leur chance.

La faute, pourquoi avoir peur des mots, à Raux Auguste qui a voulu improviser en mettant d’abord Tantely sur le flanc gauche de la défense alors qu’il n’a jamais occupé cette place. Aussi bon soit-il, ce choix a laissé des traces surtout que le staff technique n’a trouvé mieux que de changer la composition de la charnière centrale confiée à Johnny Rafelambolasoa et Lanto Andriamanalina, l’appelé de la dernière minute. Un choix qui a renvoyé Ando Rakotondrazaka au poste de sentinelle alors qu’il a toujours été associé dans l’axe avec Johnny.

Cette mini-révolution a fait que même le gardien Leda Randrianasolo n’était pas au meilleur de sa forme se rendant coupable d’une mauvaise sortie sur le second but des Mambas où Johnny n’était pas aussi exempt de tout reproche.

Mais cette mauvaise organisation de Raux Auguste n’était pas la seule faute, car il aurait dû confier le second penalty non plus à Njiva, mais à une autre personne. Psychologiquement, un penalty est une guerre de nerf entre le tireur et le gardien et qu’une seconde échéance dans un match  permet au portier d’avoir le dessus. Tout simplement parce que par expérience, il sait que le tireur devait changer son angle de tir et c’est ce qui est arrivé avec ce tir de Njiva qui échoua sur la barre transversale.

La bourde de Mario. On se gardera toutefois de tirer à boulets rouges sur tous les Barea, car il y a des hommes qui ont largement rempli leur contrat pour ne citer que Toby, le meilleur Malgache de dimanche, mais aussi Dax qui a su distiller de bonnes balles pour les attaquants sans oublier le double buteur Njiva d’abord sur penalty et sur une action individuelle où il a pris à contre-pied le portier mozambicain Victor Timana.

Comme on devait changer une équipe qui n’a pas gagné, Raux Auguste devrait tirer les leçons de ce match aller pour espérer réaliser l’exploit à Maputo. A commencer par faire revenir Ando Rakotondrazaka dans la charnière centrale et intégrer le grand joueur de l’Ajesaia, Rojo Andriamanjato à la place de Johnny qui a eu du mal à terminer la rencontre.

Il reste aussi le poste de défenseur sur le flanc droit qui devrait être confié à Mario Bakary qui a payé au prix fort sa bourde lors du match test de Mahamasina, mais si le courant ne passe plus entre lui et Raux, pourquoi ne pas faire revenir Zénith de l’Ajesaia qui a toujours occupé ce poste avec son grand gabarit en prime.

Dino transparent. Un schéma qui va faire revenir Baggio Rakotoarisoa de Fosa Juniors au poste de demi défensif qui a sa place de titulaire et non pas le faire entrer à la place de Dax pour dégarnir davatange le milieu de terrain malgache.

Passé ce cap, il va aussi falloir réaménager la ligne offensive où seul Njiva est indiscutable avec Bourahim Jaotombo et dans un degré moindre Bela même s’il n’est rentré qu’au cours du dernier quart d’heure.

Comme Dino Raveloarisaona a été transparent tout au long de la partie, il faut lui trouver un remplaçant pour ce match retour dans l’espoir de surprendre les Mambas. Un tout autre joueur en fait car Zola, rentré en cours de jeu, est loin de remplir toutes les conditions.

A charge pour Raux Auguste de remobiliser sa troupe, du moins s’il reste au poste, car sous d’autres cieux, les autres fédérations auraient tiré les conclusions qui s’imposent.

Clément RABARY

La composition des Barea

Voici la composition des Barea pour ce match contre les Mambas mozambicains :

Leda Randrianasolo- Tobisoa Njakanirina, Johhny Rafelambolasoa, Lanto Andriamanalina, Tantely Randrianiaina- Ando Rakotondrazaka, Dax Andrianarimanana  puis Baggio Rakotoarisoa, Ardino Raveloarisoana puis Claudel Fanomezana, Jaotombo Bourahim- Jeannot Vombola puis Zola Raveloarison et Njiva Rakotoarimalala.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.