Football féminin : Championnat de Madagascar ASKAM et ASOT en finale !


Bmoi

Jacaranda

Une finale inédite. C’est l’affiche de la finale du championnat de Madagascar de football féminin chez l’élite et qui oppose ce samedi au Stade Alexandre Rabemananjara l’ASKAM à l’ASOT.

Si les joueuses d’Itasy qui ont énormément investi pour en arriver là, ne constituent pas véritablement une surprise, c’est l’ASOT qui vient de commettre un crime de lèse-majesté en infligeant un score de 2 buts à 1 à la triple championne de Madagascar de ces trois dernières années, une équipe du SabNam qui n’arrivait pas à prendre le bon bout malgré ce but de son attaquante de service, Sophie, à la 41e minute.

On pensait qu’elle allait remettre cela au retour des vestiaires, mais ce fut plutôt l’ASOT qui parvient à imposer son jeu favori et marquer dans les dix dernières minutes. D’abord par Domoina à la 82e puis 2 mn plus tard par Andoniana, celle qui s’est fait connaître lors des Jeux de la CJSOI de 2016.

Une situation inédite pour SabNam qui n’a jamais perdu le moindre match en trois ans mais qui se faisait piéger par une ASOT qui a admirablement tenu son rôle de challenger.

Toutefois et malgré cet exploit, l’ASOT devra montrer un tout autre visage pour espérer battre l’ASKAM devenue plus complète dans ses lignes et surtout obéissant aux doigts et à l’œil au jeune entraîneur Val.

Hier encore, Itasy a malmené MIFA au cours d’un match sous haute tension sinon rendue comme telle par le départ massif des joueuses de Tana pour l’ASKAM. Mais c’est de bonne guerre et c’est comme qui dirait : « Qu’importe le vin pourvu qu’il y ait l’ivresse ».

Et l’ivresse, c’est Sarah qui a allumé le feu en premier en réponse à l’ouverture de score de Zidane (8e). L’attaquante d’Itasy a réalisé le triplé (11, 70 et 90) et comme si cela ne suffisait pas la petite Tina dont le talent est inversement proportionnel à sa taille, s’est également illustrée en marquant deux autres buts presque coup sur coup (25 et 26). Un score de 5 à 2 qui illustre la supériorité de l’ASKAM qui est monté en puissance après avoir été contraint aux tirs au but lors de la journée inaugurale.

Elle retrouve l’ASOT qu’elle a déjà battu par 3 buts à 1 lors des éliminatoires. C’est dire qu’elle a les moyens de refaire le même coup. Mais attention, car comme une bête blessée, l’ASOT tentera crânement sa chance pour inverser la tendance.

Dans les matches de classement, les Antsirabéennes de PRESCOI ont fini par trouver la bonne carburation et battre l’ASCUF par 3 buts à 1 pour finir à la 5e place de cette toute première étape.

Les Majungaises du SOM ont terminé à la 7e place en battant logiquement l’AS Comato par 5 buts à 1.

Clément RABARY

Share This Post

Post Comment