Football CHAN 2018 : Madagascar sort par la petite porte



Jacaranda

Coup dur pour le football malgache qui vit un véritable calvaire après la défaite de samedi en Angola et qui est synonyme d’élimination à la phase finale de la CHAN 2018

Un but, un seul, et le ciel est tombé sur la tête des Barea qui ont mis fin à leur rêve de participer à la phase finale de la CHAN 2018 au Kenya en se faisant battre par les Angolais lors de l’ultime étape pour les qualifications.

Une erreur de stratégie. Un nul de 1 à 1 aurait suffi pour qualifier l’équipe malgache pourtant très motivée à l’idée de recevoir les 10 millions d’ariary par joueur en cas de qualification mais rien n’y fit. Non pas que les Angolais n’étaient pas prenables mais le dispositif de 4-2-3-1 adopté par Raux Auguste ne se prêtait pas à la situation où il est impératif de marquer après le score vierge du match aller. Une erreur de stratégie qui coûta cher.

C’est tout aussi simple voire moins difficile que face au Mozambique où les Barea étaient mal partis avec le score de 2 à 2 de Mahamasina mais qui ont finalement joué leur  va-tout à Maputo au retour et avec un schéma de 4-3-3, ils ont su inverser la tendance en battant sur leurs terres les Black Mambas.

Doublure. Samedi encore et malgré le pressing effectué par les Angolais, les Barea avaient des occasions pourtant nettes et plus particulièrement celle de Nônô à la toute dernière minute mais son puissant tir a trouvé le portier angolais. Auparavant Njiva pourtant entouré de deux gardes de corps a armé un tir mais malheureusement non cadré. Et dans cette série de malchance, Bela rentré à la place d’un Dimby méconnaissable, a aussi failli tromper le portier adverse.

La question est de savoir pourquoi Raux Auguste a-t-il voulu changer une méthode qui lui a réussi et surtout pourquoi avoir fait entrer de nouveaux joueurs qui ne faisaient pas l’affaire tel Lôlôdy alors que son coéquipier du Fosa en l’occurrence Baggio a su tenir sa mission de sentinelle sans l’aide de personne.

Sans vouloir se mettre à la place des techniciens, le fait de n’avoir pas mis une doublure pour chaque poste, a rendu la tâche des techniciens, enfin des supposés comme tels, plus compliquée. Doublement dommage car de mémoire on n’est jamais passé aussi près d’une qualification.

Clément RABARY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.