LES TRAVAILLEURS DE L’OMBRE : « Pour réussir en sport, appliquez le F 4 ! » dixit Andrianamelantsoa Finaritra Privat

Jacaranda

Concepteur de projets au sein du Ministère de la Jeunesse et des Sports, notre travailleur de l’ombre est surtout un passionné de rugby. Titulaire d’un diplôme de maîtrise en Gestion Option Finances à l’IMGAM et Barikadimy Toamasina (Deug), il a aussi un diplôme d’entraîneur sportif supérieur niveau IV, option Rugby de l’Académie nationale de sports. Il fait partie de la première promotion de ces diplômés. Son mémoire de fin d’études concerne la progression et le développement du rugby. Et notre travailleur de l’ombre fait le point dessus. Entretien

Midi Madagasikara : « Où en êtes-vous par rapport votre mémoire de fin d’études ? »

Andrianamelantsoa Finaritra Privat, concepteur de projets : « Je suis en train de réaménager le Club CPI. Mais comme le monde du rugby vit des problèmes, cela affecte tout le monde, que ce soit les clubs des quartiers, les dirigeants des clubs…Mon travail au ministère aussi ne me permet pas de m’investir à fond à l’heure actuelle dans des projets personnels. Mais ayant déjà un diplôme d’entraîneur niveau  I (en ligne et en salle) et de « Rugby Ready » ainsi qu’un diplôme d’entraîneur Sportif Supérieur Niveau IV Option Rugby en poche, je pense que dans quelque temps le projet va se réaliser ».

M.M. : Parlez-nous de cursus sportif.

A.F.P. : « En rugby, j’ai été dans l’école de Rugby et école de la vie de CPI-Isotry chez les benjamins et minimes. Ensuite j’ai fait partie de la sélection « cadets » de la zone Atsimondrano 1996 et des Juniors du CPI-Isotry 1998-1999. Nous avons atteints la première division en 2000 et 2001. Mais je suis un spécialiste de volley, j’ai fait l’école de volley-ball des 67 Ha en 1997 et j’ai joué en juniors avec le CAI-Ambodin’Isotry) 1999, en 2e Division avec le CAI en 2006 et nous avons été champions d’Analamanga. Nous avons été en première division aussi en 2007 ».

M.M. : Et votre club CAI ?

A.F.P. : « Le Club Printanier d’Isotry ou « Moscou » est un club de Famille (Club- ndrazana). Auparavant, c’était parmi le club le plus populaire, le favori, le roi du quartier. A l’heure actuelle, il est en phase de déclin. Je pense pouvoir le sortir de là et apporter un soutien conséquent pour le rétablir dans son aura d’antan. Grâce aux études que j’ai suivies et l’expérience que j’ai vécue ».

M.M. : Pourquoi avez-vous choisi le rugby ?

A.F.P : « C’est difficile de combiner le Sport et lesEtudes, surtout la discipline que j’ai pratiquée, le rugby. Et comme mon défunt père me taquinait toujours en disant « seules les études sont  la clé de réussite dans la vie », je me suis consacré aux études d’abord et laissé le sport de côté. J’espérais de tout mon cœur trouver un emploi en sport. C’est pour cela que j’ai quitté mon travail au sein de la Direction Générale de la Sécurité Routière, suite à ma réussite au Concours d’entrée à l’ANS en 2008. Le sport circule dans mon sang. En tant que sportif, je suis motivé pour mon travail actuel parce qu’il me permet de me cultiver mentalement et physiquement et être en bonne relation avec le monde du Sport ».

M.M. : Quels conseils donneriez-vous aux clubs et aux entités sportives ?

A.F.P. « Il y a une absence de professionnalisme surtout en sport de Haut Niveau à Madagascar. Presque tous les clubs doivent subvenir eux-mêmes à leurs besoins. C’est difficile de trouver un partenaire, des sponsors,… surtout pour les clubs des quartiers. J’encourage tout le monde à créer une relation saine entre les dirigeants sportifs et les parties prenantes. Mais aussi de forger les quatres (04) F suivantes : «  Fitiavana (Amour),  Faharisiham-po (volonté, courage, motivation), Fahatsorana (…), Fitiavana vokatra tsara » .

Anny Andrianaivonirina

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.