Les travailleurs de l’ombre – Eric Rakotondralambo de « Bemiray » : « Donner toute sa valeur à la pétanque »


Bmoi

Jacaranda

Rien ne le prédisposait à la pétanque au début. Mais finalement, en cours de route, de football et de tennis de table, il est venu à la pétanque. Rakotondralambo Juan Eric est à la tête du club de « Bemiray » d’Ambodin’Isotry.

Ancien du lycée d’Ampefiloha, Rakotondralambo Eric connaît depuis longtemps, le milieu du sport. Il a fait partie des footballeurs de « Lapan’ny Tovolahy », parmi les dernières promotions, pour continuer avec « Lapan’ny Tanora » Isotry. Là-bas il en était au tennis de table et au foyer social d’Isotry, ce sera du football. A l’université, il a continué avec le ping pong et le football, mais blessé au pied, il fallait changer. Alors, en habitant Majunga, il s’est mis à la pétanque. Il a commencé avec le club « Mirah » qui a connu les Fafa, Malala, ou Mialy jusqu’à ce jour. Ensuite, il a créé  le club de Costi, le club omnisports de Tiko en y mettant le judo, la pétanque, le tennis de table et le basket-ball. De même, en travaillant à Sambava, il a créé avec les amoureux de la boule le « Club bouliste » de Sambava. Toutefois, maintenant, il se demande pourquoi laSAVA ou cette région formée parVohémar, Andapa et Antalaha n’a pas de représentants au sommet national alors qu’ils jouent bien à la pétanque. «Je pense sérieusement qu’il faut y aller pour relancer cela ».

Alors, en amoureux de la pétanque, il reviendra à CAI ou club d’Ambodin’Isotry avec son frère Charly. Toutefois, depuis quelques années, il a créé le club de « Bemiray », toujours un club d’Ambodin’Isotry, mais qui se démarque de CAI. « Pour le sommet national 2017, nous sommes arrivés à la grande finale. On voit qu’on tâtonne encore. Des essais quoi. Mais je pense qu’à l’open des 16 et 17 décembre, nous allons cartonner ». Les Mini-masters sont à son actif depuis des années, mais ce sera cette fois-ci sous les couleurs de « Bemiray ».

Il a toujours œuvré pour le bien de cette discipline. Pourquoi ? « Mon objectif est qu’on donne toute sa valeur à la pétanque. Tout le monde sait qu’on excelle dans cette discipline. Mais pourquoi les Français sont premiers en pétanque ? Il y a un esprit pétanque à vivre. Nous devons nous mettre dans la gestion de la pétanque comme il se doit. Et c’est faisable. »

Anny Andrianaivonirina

Share This Post

Post Comment