Football – Bongolava : Démission des membres de la Commission électorale

Jacaranda

A une semaine de l’ouverture de l’appel à  candidature pour l’élection du président de la FMF et des membres au sein du comité exécutif, aucune issue n’est trouvée pour les trois ligues Haute-Matsiatra, Haute-Matsiatra et Vatovavy Fitovignany.

 

Tout ne tourne plus rond au sein de la commission électorale nationale de la Fédération malgache de football (FMF). Les problèmes de neutralité et d’impartialité de  la Commission Nationale Electorale (CNE) ont été, à plusieurs reprises, dénoncés par les candidats aux différents postes. Les membres de cette commission électorale ont été désignés par l’actuel Comité Exécutif Fédéral. Sachant par ailleurs que son président n’est autre que l’avocat d’un vice-président de la Fédération assisté par des arbitres proches, de l’actuelle équipe dirigeante. L’élection étant annulée pour la 3e fois consécutive les membres au sein de la délégation électorale de Bongolava ont pris la décision collective de démissionner. « Las des pressions qu’on subit  au travail et pour notre sécurité ainsi que du Fiaraha-monina ,  nous déposons notre démission » ont déclaré les Hubert Razanakiniarimanana, Liva Rakotombahoaka, Rakotondranandro, Germain Martin.

Quorum non atteint. Pour la petite histoire, cette élection prévue pour le 15 décembre 2017 a été ajournée pour le 5 janvier,  faute de document à présenter obligatoirement lors de l’élection comme le stipule l’article 26 (certificat de conformité délivré par la Direction Régionale de la Jeunesse et des sports) pour la Section de Tsiroanomandidy. Vendredi 5 dernier, elle n’a pas pu avoir lieu également car le quorum n’a pas été atteint. En effet, 2/3 des électeurs doivent être présents à la première élection sinon à la deuxième élection, 50% +1 des électeurs. Pour ce faire, la Commission Nationale Electorale a décidé de refaire l’élection le 07 janvier 2018 comme indiqué dans le statut (article 34) soit 48 heures après la première. L’électeur issu de Fenoarivobe qui est toujours en brousse pour les funérailles d’un de ses parents, a demandé au délégué électoral de reporter 3 jours l’élection, le temps pour lui de rejoindre Tsiroanomandidy. Le délégué électoral a respecté l’article 34 supra-cité du Statut sur le quorum (soit 50%+1 des électeurs). Par contre, le superviseur de la Commission Nationale Electorale a insisté de faire l’élection malgré le quorum non respecté. Ce derrnier en la personne de Pascal Andrianantenaina de déclarer  devant l’Assemblée générale que faute de délégué électoral, lui seul ne peut continuer à réaliser l’élection puis a affirmé que la séance est levée à 9 heures 55minutes. On attend la suite de l’affaire.

T.H

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.