Football- Élections : « Je condamnerais toutes formes d’ingérence » déclare Doda Andriamiasasoa


Jacaranda
Doda Andriamiasasoa est connu pour être un très grand ami d’Ahmad qui lui a toujours apporté son soutien.

Répondant au président de la CAF au sujet des élections des membres du comité exécutif,  Doda Andriamiasasoa qui en assure l’intérim,  en profite pour faire le bilan de son mandat, aussi court soit-il.

Il déplore au passage les vices de procédures ayant été à l’origine de ce remue- ménage qui n’épargne personne et écorne au passage, l’image du football malgache dans son ensemble. Récit.

Midi Madagasikara : Les élections au sein de la FMF sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Le président Ahmad dit dans une interview que vous êtes responsable.  Qu’avez-vous à dire ?

Doda Andriamiasasoa :  » Les incidents, si on peut l’appeler ainsi, n’auraient jamais du en arriver là si tout le monde se réfère aux textes en vigueur. Et dans cette affaire, je vous dis que la FMF n’a rien à voir car c’est la CENI qui s’en occupe. Cette même CENI qui avait été mise en place par l’ancienne fédération sur proposition du président et après validation du comité exécutif. Pour ma part et par prudence, j’ai fait approuver cette CENI par les 22 ligues. Le peu que je sache est que la CENI n’a pas validé la candidature d’une personne à Fianarantsoa car elle savait que le trésorier de Zanakala était une autre personne. Pour le cas de Manakara, le candidat a déposé sa candidature hors délai. 

Des détails peut-être, mais aux conséquences désastreuses car l’affaire a entraîné la suspension des subventions.

Plus grave encore, les doléances sont allées directement à la CAF et à la FIFA alors que les procédures devaient passer par la commission d’appel puis celle du recours et enfin, le Tribunal Arbitral International. »

Midi : La FMF n’aura plus qu’à expédier les affaires courantes sans les subventions.

D.A.: « Heureusement pas car nous avons toujours honoré nos engagements. Je suis même fier des résultats car Madagascar a connu son meilleur classement en se hissant à la 89e place mondiale. Maintenant et après notre défaite devant l’Angola, nous sommes à la 100e place. Il n’y a pas de secret pour cette réussite car les primes passaient de 100000 à 500000 ariary par joueur par différence de but. Face au Mozambique, la FMF a offert un million d’ariary de primes par joueur. Nous avons même réaménagé le contrat de Nicolas Dupuis en lui offrant enfin un salaire et une prime de 1500 euros par match. Nathalie Rabe a réussi à trouver un agent de match du nom de Lova pour organiser des rencontres amicales des Barea dont la prochaine face au Cameroun et l’autre contre le Kossovo. »

Midi : Revenons à nos moutons, peut-on savoir ce qui vous chagrine dans ce qui est aux yeux de la famille du football malgache, un bras de fer entre Ahmad et les membres de la FMF actuels ?

D.A. : « Les choses sont simples, je condamnerais toujours toutes formes d’ingérence d’où qu’elles viennent en faisant attention à ce que tout ce que je fais suit la manuelle de procédure au sein des instances du football mondial. Or et en organisant une table ronde avec le ministre des Sports et le Comité Olympique, malgré la présence d’un représentant de la FMF,  pour dire qu’on devait laisser toutes les personnes se présenter dans les élections, la CAF dont les règles sur le sujet sont pourtant claires, est coupable d’une ingérence dans les affaires de la Fédération. 

Même la lettre de la FIFA est  claire quand elle demandait poliment si la venue d’une commission de normalisation est conforme à la législation malgache.

Quand notre représentant à cette table ronde du 26 décembre, entre autres Reboza Cyril, révèle que le fameux compromis n’était même pas le contenu de ce qu’ils avaient parlé, il est logique que la FMF s’y oppose.»

Propos recueillis par

Clément RABARY

Share This Post

Post Comment