Football : Les émissaires de la CAF-FIFA à l’écoute de tous

Jacaranda

La CAF-FIFA va examiner toutes les doléances afin d’en tirer une conclusion pour l’issue de la crise au sein de la FMF.

Le voyage des émissaires de la CAF-FIFA à Madagascar est organisé dans le dessein de mettre fin à cette crise. Hier, les Segbé Pritchett, responsable des Associations membres des pays francophones, Véron Mosengo-Omba, le directeur FIFA des Associations membres et du Développement Afrique-Caraïbes et de Luca NICOLA Manager FIFA des Associations Membres ont rencontré de nombreuses entités dont les présidents des quatre sections de la ligue de V7V, des cinq sections de Haute-Matsiatra 5/5et de Bongolava avec dossier comme preuve. La rencontre a duré deux tours d’horloge. « Nous, les férus de football de Haute-Matsiatra, V7V et de Bongolava remercient la CAF et la FIFA de nous avoir écouté afin d’éviter une discussion à sens unique avec la FMF » a déclaré ces présidents de section. Ces émissaires ont également rencontré les membres du CE de la FMF et du COM.

Fin de mandat. 15 mars 2014-15 mars 2018. Cela fait quatre ans aujourd’hui que les membres du comité exécutif de la FMF ont été élus à l’Hôtel les Roches Rouges à Mahajanga. Leur mandat prend fin ce jour. La Commission électorale nationale (CEN) chargée d’organiser l’élection du 10 mars a failli à sa mission. L’élection pour les nouveaux membres du CE et du président de la Fédération malgache de football (FMF) était prévue pour le 10 mars dernier, mais elle n’a pas eu lieu jusqu’à maintenant. Qu’en est-il alors de la légalité de cette commission dont leur mission s’arrête officiellement depuis le 10 mars ? Une CEN qui a fait parler beaucoup d’elle. Pour un petit rappel des faits, le Président de ladite commission avait sciemment et délibérément pris l’initiative d’émettre le Guide Electoral dûment signé par lui et la Secrétaire Générale par Intérim, le 25 septembre 2017 soit quatre jours avant la publication du 29 septembre 2017, des candidatures aux sections. Le guide a été distribué par mail le 29 septembre 2017 le jour même de l’ouverture de dépôt de candidature aux sections. Ce même guide électoral qui n’a pas été voté par l’assemblée générale et dont plusieurs amendements ont été amendés unilatéralement par le président. Ces amendements arbitraires insérés dans le Guide électoral à la veille de la fin de mandats de tous les responsables par intérim, avaient pour objectif d’éliminer certains candidats et électeurs au profit des responsables par intérim de la FMF qui sont tous candidats au poste du Président de la FMF et des différentes Commissions. Pourtant, il faut rappeler que le président de la CEN n’a aucune prérogative d’amendement, même une virgule du guide électoral voté l’assemblée générale.

Contradictions. Parmi les amendements, citons celui concernant l’article 24 du guide électoral portant Proclamation des résultats définitifs, en son alinéa 1 dispose expressément : « Lors de chaque tour d’élection, le président de la commission, proclame officiellement les résultats devant les membres de l’assemblée générale. Le procès verbal sera rédigé et signé par tous les membres de la commission. » Or, dans l’article 6.1.9 du Guide électoral avait arbitrairement altéré l’esprit de l’article 24 suscité : « Après le dépouillement et le comptage des bulletins valablement exprimés, le Délégué, Président de l’élection, proclame officiellement les résultats provisoires devant les membres de l’assemblée générale. Le PV sera rédigé et signé par les délégués de la Commission électorale….proclame officiellement les résultats provisoires… ». C’est dans cette optique que la CEN a fondé sa décision d’éliminer abusivement des candidats élus plaignants pour le cas de Tsiroanomandidy. Le cas des ligues de Haute-Matsiatra et de V7V, l’article 11 du guide électoral précise en son alinéa 1. « Les candidatures sont examinées par la commission électorale dans un délai de 14 jours après échéance du délai de dépôt des candidatures. » Or l’article 6.2.3 du Guide Electoral dispose autrement : « Les dossiers de candidatures seront acheminés par les Délégués auprès de la Commission Electorale dans le plus bref délai et examinés par cette dernière dans un délai de 14 jours après échéance de dépôt des candidatures ». C’est cet article 6.2.3 du Guide Electoral non voté en A.G et en violation de l’article 11 du même guide voté en AG qui avait permis à la CEN d’éliminer des dossiers d’autres candidats plaignants. Comme la CEN a été instaurée par l’équipe de la FMF, elle est à la fois juge et partie. La mise en place d’un comité de normalisation est souhaitée pour l’organisation d’une élection crédible et équitable au sein de la FMF. D’ailleurs l’article 7 g, de la FIFA stipule que « diriger leurs affaires en toute indépendance et veiller à ce qu’il n’y ait aucune immixtion ou ingérence, de quelque nature que ce soit, de la part d’un tiers ».

T.H

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.