Football – Elections : La FMF veut tenir tête à la FIFA

La nomination et la composition de la commission électorale nationale sont l’une des raisons qui ont causé le problème dans le processus électoral au sein de la FMF.

Une situation alarmante. C’est l’agitation à la maison du football à Isoraka après la lettre de la FIFA suite à la mission de vérification. Les membres du comité exécutif de la FMF ont tenu une réunion d’urgence, hier matin, pour trouver « leur riposte » après la feuille de route de la FIFA. Pour l’actuelle équipe dirigeante de la FMF, cette lettre n’est qu’une recommandation, donc la FMF n’est pas obligée de la suivre. Ce n’est pas une décision. Pourtant, dans sa lettre, la FIFA a stipulé : « Nous sommes convaincus que la démarche proposée permettra à la FMF de mener les procédures électorales déjà entamées à terme dans un climat apaisé et de confiance générale ».

Quid de la CEN. La nomination et la composition de la commission électorale nationale sont l’une des raisons qui ont causé le problème dans le processus électoral au sein de la FMF. « En ce qui concerne la CENI de la FMF, il s’agit de désignation et non d’élection. Et la désignation des membres actuels a été réglementaire et ils remplissent les conditions requises, des documents l’attestent. Ainsi, si on nous demande d’en désigner, nous allons présenter leurs noms car nous jugeons qu’ils remplissent les conditions. Nous allons seulement convoquer une assemblée générale au cours de laquelle nous allons les faire valider » telle est la déclaration de Doda Andriamiasasoa lors de la conférence de presse. Pourtant, la FIFA dans sa recommandation, il faut « convoquer une assemblée générale extraordinaire pour procéder à une nouvelle validation des membres de la commission électorale et de la commission de recours pour les élections. Ces membres devraient remplir les critères d’éligibilité, charger la nouvelle commission électorale, d’organiser et superviser les élections dans les ligues de Vatovavy Fitovinany, de Haute-Matsiatra et de Bongolava ». Autant dire que le CE de la FMF veut toujours avoir la main basse sur la commission électorale nationale pour poursuivre ses manœuvres dilatoires. En ce qui concerne l’organisation de l’élection avant le 3 juin, pour la FMF, cette décision de la FIFA ne respecte pas le code électoral, car outre les trois élections à organiser à V7V, Haute-Matsiatra et Bongolava, il y a la durée de l’appel à candidature, le dépouillement. La FMF estime que le délai est trop court pour organiser l’élection du nouveau comité exécutif de la FMF. On se demande si l’équipe FMF veut encore traîner la transition afin de rester le plus longtemps possible au pouvoir. En foi de quoi la FMF ignore ces recommandations de la FIFA qui vise à régler la crise électorale pour éviter les sanctions pour le football malgache et surtout pour l’équipe nationale en vue de la qualification pour la CAN 2019.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.