KARATE : Redorer le blason avec les anciens, selon le CTR Olivier Randrianambinina



Jacaranda

Le karaté malgache a brillé de tous ses feux en Afrique et dans l’Océan Indien, il y a 20, 15 et 10 ans. Les jeunes ne déméritent pas mais il faut vraiment situer notre niveau actuel. Olivier Ralainambinina multiple champion de Madagascar de karaté a dit « Dans la zone 7, on était champion il y a 10 ans. Cela fait 10 ans qu’on est absent aussi officiellement avec une équipe nationale. Mais là, c’est la Réunion qui est en tête dans la zone Afrique australe et zone 7. L’Afrique du Sud la suit de près. On est juste après ». Ca, c’est l’Océan Indien. Mais au niveau mondial, on est invisible pour le moment. Et dire qu’à la Réunion, Lucie Ignace vient de se parer du titre mondial pour la 3e fois !

Ils ont instauré des compétitions de karaté « une sorte de challenge pour mettre sur pied l’équipe nationale ». Leur plus proche objectif reste les jeux olympiques de jeunes au Brésil. La qualification se fera en Algérie cette année. Ce sera pour les moins de 19 ans. Quant aux clubs, ils assurent « à la Réunion, trois clubs d’Analamanga ont participé à l’open et on a été classé 2e. Il en est de même quand Madagascar était allé à Maurice pour les clubs ». En tant que conseiller technique régional ou CTR, il connait ses ouailles. Il travaille en étroite collaboration avec la fédération et les anciens. Pour lui, les anciens champions tout comme les karatékas actuels ont la responsabilité de relancer le karaté malgache « si chacun fait ce qu’il faut faire et ce, en toute transparence et loyauté, cela marchera. Une prise en main des jeunes ainsi que des aides en tout genre seront les bienvenues ».

Anny Andrianaivonirina


Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.