Médecine sportive : 63 stagiaires de Maurice, Comores et Madagascar formés



Jacaranda
La photo de famille des participants hier après la remise du certificat au Cenacle, Amparibe.

Le cours régional sur la médecine du sport de l’Océan Indien a vu la participation de Maurice, Comores et Madagascar. Les 63 stagiaires partent satisfaits du déroulement du stage de formation.

Bonne note. « La formation était très intéressante. C’était un échange formidable, on a beaucoup appris sur les nombreux volets. La formation nous a permis également de favoriser le lien entre la grande famille de la médecine sportive de l’Océan Indien, surtout en vue des Jeux des îles de l’Océan Indien en 2019 à Maurice » a avancé, Ramdin Gitanjali, kinésithérapeute mauricienne.

La cérémonie de clôture du cours régional sur la médecine du sport organisé par le Comité olympique malgache (COM) et le Comité international olympique (CIO) par le biais de la solidarité olympique s’est déroulée hier, au Cenacle Amparibe, après trois jours de formations intenses. 63 stagiaires ont participé activement au cours dont quatre mauriciens et un comorien. Parmi les stagiaires, il y avait des médecins, des dentistes, des kinésithérapeutes, des athlètes ainsi que des paramédicaux,

6 volets. Comme la médecine du sport et ses composants sont très importants dans une carrière d’un sportif de haut niveau, six volets ont été débattus et approfondis durant trois jours – sous la houlette des docteurs Annick Rakotomaharo, Rabeony Andrianaivomahaleo, Radonirina Rakotomanga, Patrick Rajohanison et Roger Arthur Rakotomalala entre autres – à savoir la lutte contre le dopage, la traumatologie, la nutrition, la rééducation fonctionnelle et en médecine sportive. « L’encadrement d’un sportif qui veut évoluer au haut niveau ne se limite plus aux entraîneurs. Plusieurs travailleurs de l’ombre doivent collaborer ensemble dont les kinésithérapeutes, les nutritionnistes, les médecins pour pouvoir atteindre cet objectif. Après ce stage régional, nous envisagerons un stage au niveau continental pour pourvoir plus améliorer et ouvrir davantage » a fait savoir le secrétaire général du COM, Jean Alex Harinelina Randriamanarivo.

T.H


Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.