Urban trail 2018 : Une bonne action combinée avec du sport



Jacaranda

Le trail, c’est évidemment du sport.  Mais plus que la physique,  c’est le mental qui compte.  Ceux qui ont tâté de l’urban trail d’hier l’ont sûrement vécu.
Que ce soit du 6km ou du 12km, ce ne fut pas chose facile.  Les non sportifs ont couru comme des fous le premier kilomètre sans gérer le reste.  Les habitués courent rapidement et la course finie, rentrent chez eux comme si de rien n’était.  Les Rotariens ont mis de l’ambiance et les milliers de coureurs ont dansé après la course.
Il fallait tâter aussi du tohatohabato Tavao où des têtes se sont évanouies sans supporter la montée.  Il fallait encore compter sur les escaliers d’Ambanidia et d’Ambavahadimitafo pour savoir si vous aimez le trail ou pas. Juste après que ce soit vers Manakambahiny ou les escaliers 416 d’Andohalo, ce fut chose aisée pour la plupart.  L’ambiance était au rendez vous et ce fut une belle fête sportive.  Des sportifs comme la championne de tennis Dally et sa famille ou les judokas de Saint Michel ou encore des femmes journalistes se sont éclatés.  Le report d’un mois a un peu changé les coureurs : d’autres ont lâché et des nouvelles têtes sont apparues. Mais fidèle à lui même,  l’urban trail était là et donne rendez- vous à tous pour l’édition 2019.
Anny Andrianaivonirina

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.