Football- Madagascar Sénégal : Un mort dans les bousculades à l’entrée !



Jacaranda

L’envie de voir Sadio Mané ou celle de venir soutenir des Barea qui ne sont apparus mieux armés que lors du match d’hier, n’a pas été sans conséquence pour le public venu en masse et plus particulièrement cette frange qui a voulu forcer l’entrée sous le coup de 11h.

Résultat, un jeune fut mort dans les bousculades et 36 autres blessés. Un très lourd bilan tout de même et qui gâche « un peu » cette fête liée au résultat en tout point élogieux.

Tenir tête au Sénégal n’est pas donné à tout le monde, mais le groupe composé par les expatriés à l’exception du gardien Leda, a été exact au rendez-vous. Un groupe très solidaire, même si certains comme Thomas Fontaine et Faneva Ima ont été beaucoup plus fébriles contrairement à leur habitude. Si le premier est pour la première fois devant une foule de 40.000 âmes, le second fait le frais d’un temps de jeu insuffisant quant il était au Havre et qu’il venait de reprendre à Clermont.

Njiva très en jambe. Les autres, par contre, ont su rehausser leur jeu comme Marco Ilaimaharitra et Ibrahim Amada qui a été le dernier à arriver, car l’USMA d’Alger tenait à ce qu’il honorait un dernier match de son club, preuve si besoin est que le jeune homme a franchi un autre palier.

C’est aussi le cas de Njiva très en jambe malgré le modeste championnat thaïlandais. Quant à Voavy Paulin, il a été égal à lui-même, facilité comme il est par la présence de son ami de l’Académie Jean Marc Guillou, Ibrahim Amada.

On découvrait aussi hier un solide Romain Métanire et un Jerôme Mombris qui ne lâchait rien, mais la grande satisfaction venait de Bapasy qui a réalisé le match parfait.

Les remplaçants ont aussi répondu présents avec notamment Zotsara qui attaquait toutes les balles comme si sa vie en dépendait. Pareil pour Carolus qui a été à l’origine du second but malgache sur, tenez-vous bien, son premier ballon.

On ne peut cependant rien dire de Dimitry Caloin qui faisait son entrée durant les arrêts de jeu, mais dans l’ensemble, on a là un solide groupe mais on aurait dû mettre un autre tour de clé dans la défense en intégrant dans le lot le capitaine de la CNaPS Ando à qui il ne manquait pas grand-chose. Son sang- froid aurait servi à quelque chose quand la défense paniquait sur le premier but sénégalais.

Et comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, la balle est dans le camp de Nicolas Dupuis.

Clément RABARY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.