Présidence de la FMF : Neypatraiky Rakotomamonjy candidat pour la modernité

Neypatraiky André Rakotomamonjy, candidat à la Présidence de la Fédération Malgache de Football.

L’ancien ministre Neypatraiky André Rakotomamonjy a déposé sa candidature à la Présidence de la Fédération Malgache de Football (FMF). Il met en avant la gouvernance modernisée, le développement harmonieux et durable, la promotion de la diversité, l’équilibre et l’équité, ainsi que la création de la « Ligue nationale », une compétition d’Elites. Interview.

 Midi Madagasikara (MM). Après avoir été à la tête du Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique, vous parlez de mise en place de politique durable au sein de la FMF. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à soumettre votre candidature à la présidence de cette Fédération ?

Neypatraiky Rakotomamonjy (NR). J’ai passé quatre années à la tête du MPTDN. Ce parcours politique étant clos, je compte dorénavant m’investir dans le « Football Malagasy ». Il faut savoir que j’ai déjà eu de nombreuses implications dans le domaine du sport depuis plusieurs années. Après avoir été  vice-Président de la FMF entre 2010 et 2014 et en tant que membre actuel du « Comité Exécutif de la Fédération Malgache de Football », je suis prêt à consacrer les quatre prochaines années de ma vie à la mise en place d’une politique durable au sein de cette institution. La fonction de Président de la FMF est donc mon prochain objectif.

  1. La FMF est sujet de nombreuses polémiques. Que proposez-vous pour réinstaurer un climat de confiance sur l’image et le rôle de la FMF vis-à-vis du grand public et des fans de foot ?
  2. La confiance doit se forger au sein même de la Grande Famille du Football. Pour cela, si je suis Président de la FMF, je compte prévoir d’abord une réorganisation fondamentale au sein de la FMF. Ma première démarche consistera à la restructuration de la « Fédération Malagasy de Football » en tant qu’institution. Mes deux premières actions se résument à la modification des Statuts, suivie de la mise en place de l’Organigramme avec une définition des postes et des rôles respectifs. C’est une urgence au vu de la situation que traverse la FMF, qui se voit même privée de la subvention attribuée par la FIFA !
  3. Y a-t-il d’autres changements prévus ?
  4. « Ensemble, gagner ». C’est mon slogan et l’idée d’avancer « ensemble » donc à plusieurs n’est pas anodine ! Dans la gouvernance modernisée que je souhaiterais mettre en place, la place sera à la diversité, ce qui implique une attribution des postes à plusieurs profils de compétences (footballeuses, arbitres etc.). Il sera surtout et avant tout question d’imposer un juste équilibre et une équité envers les ligues et sections !
    Un projet qui me tient particulièrement à cœur, la création d’une compétition des équipes Elite « La ligue nationale ».
  5. Le Foot Malagasy souffre énormément du manque de logistiques et d’infrastructures, quel prévoyez-vous sur 4 années ?
  6. J’ai la chance d’avoir un Pool de Sponsors avec moi et qui est prêt à m’accompagner dans plusieurs grands projets, même les plus ambitieux. Mon programme quadriennal prévoit les équipements en matériels auprès des ligues régionales ; l’appui logistique de l’Equipe nationale ; l’organisation d’un Etat-major du « Football Malagasy » ; la construction de bureaux régionaux mais aussi de terrains de foot ; sans oublier la création de Centres Techniques. Ce que je peux d’ores et déjà promettre, c’est la répartition équitable des fonds qui permettront de relever les nombreux défis au sein des différentes structures de la grande famille de la FMF, que sont les LIGUES, les SECTIONS et les CLUBS.

 Recueillis par Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.