Barea : Vers une bataille du milieu avec Rayan Raveloson

Jacaranda

La liste des Barea pour le match aller des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations contre la Guinée Equatoriale comporte un nouveau joueur en la personne de Rayan Raveloson qui n’est plus à présenter au sein de son équipe, ESTAC Troyes avec qui, il a signé un contrat de trois ans. 

Le milieu de terrain des Barea va bénéficier de l’arrivée de Rayan Raveloson qui figure dans le groupe pour les matches contre la Guinée Equatoriale.

Le physique de l’emploi. Ce jeune garçon de 22 ans qui n’est autre que le fils de Pierre Kely, le joueur du FC FOBAR avant de partir pour la Réunion, a fait parler de lui à Tours, puis maintenant à l’ESTAC Troyes où il évolue au poste de demi défensif mais il peut aussi le cas échéant, occuper la charnière centrale de la défense avec ses qualités athlétiques car il mesure 1m83 pour 73 kg. Le physique de l’emploi en fait.

Mais même s’il a une vocation défensive, il lui arrive aussi de marquer et, c’est peut-être là une des raisons qui a poussé Nicolas Dupuis à l’intégrer dans le groupe.

L’urgence reste cependant de trouver un attaquant pour pallier aux lacunes de Faneva Ima Andriantsima qui a de plus en plus de mal à convaincre, mais de l’avis de certains, il est indispensable aux yeux de Dupuis qui n’ose pas le sortir.

La forme de Métanire. Du coup, l’arrivée de Rayan Raveloson va soulever une véritable bataille du milieu car outre Ibrahim Amada et Marco Ilaimaharitra qui ont largement rempli leur contrat contre le Sénégal, il y a aussi Deba Kely et Dimitry Caloin pour ne parler que des éléments à vocation défensive car dans ce compartiment, il y aussi Njiva, Voavy Paulin, Bolida et Carolus.

La bonne nouvelle c’est la grande forme de Romain Métanire qui a réussi à tenir tête aux stars du PSG. Auteur d’un match parfait, Métanire a quelque peu obligé les Parisiens à orienter leurs actions sur le flanc droit de la défense du Stade de Reims.

Comme ses autres compagnons, Métanire est aujourd’hui fier d’appartenir aux Barea qui, logiquement, devaient se qualifier pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun. Le défi que s’est fixé la FMF.

Clément RABARY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.