Vision syndicale CTM- SSM : Revendications impératives et rencontre avec les candidats

Jacaranda

A une semaine de la célébration de la Journée mondiale du Travail décent, la Conférence des travailleurs de Madagascar (CTM) et la Solidarité syndicale de Madagascar (SSM) ont renforcé leurs revendications impératives, tout en annonçant qu’ils organiseront une rencontre avec les 36 candidats les 4 et 5 octobre pour célébrer cette journée.

Cette annonce, ils l’ont faite hier lors d’une conférence de presse organisée conjointement avec la représentation à Madagascar de la Fondation Friedrich – Ebert Stiftung (FES) au Motel d’Anosy hier. Ils ont aussi présenté, à l’occasion, le manuel retranscrivant le renouveau qu’ils ont insufflé à leur lutte syndicale, ainsi qu’un énième renforcement de leurs principales revendications, dites ici, revendications impératives. Des revendications qui concernent entre autres : l’application effective et immédiate du Code du Travail et de toute la législation y afférente ; la réintégration de ceux qui ont perdu leur poste à cause de la lutte syndicale (ex : certains employés d’Air Mad, ou encore de la JIRAMA, etc.) ; l’éradication de la pression et des menaces sur les leaders de lutte syndicale ; l’amélioration de la sécurité sociale des travailleurs, la lutte contre le  harcèlement sexuel ou les violences sexuelles au travail, ou encore la mise en place d’un point focal des syndicats au niveau de la Primature. En effet idéalement et dans l’absolu- car ce n’est pas encore le cas à Madagascar- un syndicat fort constitue un levier puissant de développement socio-économique.

Rencontre avec les candidats. Ces revendications seront, entre autres, mises en avant lorsque les syndicats regroupés au sein du « randrambao syndikaly » (nouvelle alliance syndicale) CTM- SSM rencontreront les 36 candidats les 4 et 6 octobre. La rencontre aura lieu au Motel d’Anosy. Comme l’ont souligné les meneurs « kamarady » (camarade comme il leur est d’usage de s’appeler dans le milieu syndical), les termes de référence de la rencontre, ainsi que le manuel relatant la vision syndicale et les revendications impératives du CTM- SSM ont été envoyés aux 36 candidats depuis au moins une semaine, pour ne pas dire 10 jours. Ainsi comme ils l’ont souligné : « Il ne s’agira pas, ni pour les syndicalistes, ni pour les candidats de déverser leurs états d’âme . Les TdR sont clairs, il s’agira de promouvoir la pertinence de nos revendications syndicales pour le bien-être et la protection sociale des travailleurs malgaches, et des générations à venir et voir comment ces candidats l’intègrent dans leur projet de société. Précisons par ailleurs que les candidats ne peuvent pas se livrer à des joutes oratoires les 4 et les 5 octobre, les questions proviendront exclusivement des syndicalistes qui sont amenés à faire preuve de sérieux et ne pas laisser leur émotion prendre le dessus. ». Il a été également précisé hier qu’un reportage vidéo de ces rencontres aura lieu et sera ultérieurement diffusé dans les médias locaux.

Luz Razafimbelo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.