Football – CAN 2019 : Cap sur Malabo pour les Barea !

Les Barea de Madagascar sont partis hier pour la Guinée Equatoriale, pour le match aller des éliminatoires de la CAN 2019 au Cameroun.

Une partie des joueurs ont quitté Paris hier, tandis que le reste, notamment Bapasy, Toby, Leda et Mario, ont pris l’avion à Tana.

La délégation malgache conduite par le vice-président Théo Rakotoarimino, comprend également l’entraîneur adjoint Franklin Andramanarivo, ainsi que les deux présidents des ligues d’Atsimo- Andrefana et d’Atsimo-Atsinanana.

Les yeux de la tête. L’entraîneur des gardiens, Popaul Razafindralambo, est aussi du voyage.

La délégation est partie sur une bonne nouvelle, car la FMF a pu conclure un accord avec la fédération guinéenne comme quoi les deux équipes rentreront dimanche, à Tana, avec le même avion.

Un grand point de gagné en fait, même s’il a coûté les yeux de la tête à la fédération, qui a perdu beaucoup d’argent dans la mesure où elle avait déjà réservé des billets sur un vol commercial.

« Mais dans l’intérêt du football, on est obligé de faire des sacrifices pour donner la même chance à nos joueurs », explique le président Doda Andriamiasasoa, qui ne cache pas que la caisse est vide, et qui fait appel aux gens de bonne volonté pour venir en aide aux Barea.

Méforme de Ima. Pour ce match à Malabo, la seule zone d’ombre concerne la forme de Faneva Ima Andriatsima, qui n’a pas marqué le moindre but au cours de ses quatre derniers matches, alors que Gros William fait le bonheur de son club, l’AS Vitré. Logique car il a marqué trois buts en autant de matches, dont le dernier face à la réserve du PSG qui évolue en National 2. C’est dire qu’il est en forme et que cela va obliger l’entraîneur à faire un examen de conscience, et à ne penser qu’à l’intérêt du collectif.

L’issue du match dépend donc du choix de Nicolas Dupuis qui a appelé en renfort le jeune Rayan Raveloson au poste de demi défensif. Comme Ibrahim Amada est intouchable malgré ce carton rouge lors de la dernière rencontre du Mouloudia d’Alger, on a peur que Marco Ilaimaharitra, pourtant étincelant face aux Sénégalais de Sadio Mané, n’en fasse les frais.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.