Football – Election : Lova Ramisamanana priorise la refondation et la décentralisation

Lova Ramisamanana est l’un des artisans de la qualification des Barea à la CAN.

Plusieurs directions seront créées en plus de celles déjà existantes dont la direction de la compétition, la direction Barea toutes catégories et toutes disciplines.

Sitôt la liste des candidats retenus pour l’élection du président de la fédération malgache de football est connue, ils sont tous partis en action à la rencontre des dirigeants de ligues. Sur les réseaux sociaux, il est le grand favori de l’élection du 3 novembre. Il c’est Lova Ramisamanana, il y a un an, son nom n’est pas encore très connu des férus du ballon rond malgache. Mené par la volonté de voir l’équipe nationale à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) et l’amour de la patrie, Lova Ramisamanana a été l’un des premiers à avoir cru à la qualification des Barea. « C’est cette conviction qui m’a poussée à apporter mon aide par le biais de l’organisation des quatre matchs amicaux. Cette préparation a été plus que nécessaire et bénéfique pour arriver à ce résultat historique aujourd’hui : la qualification tant attendue de notre équipe nationale à cette Coupe des Nations d’Afrique qui se jouera au Cameroun en juin 2019 » a-t-il déclaré. Et lui de continuer « Nous avons écrit l’Histoire et aujourd’hui, je souhaite plus que tout pouvoir continuer ce que j’ai commencé, non seulement pour l’équipe nationale, mais pour l’ensemble du football malgache. Je n’y arriverai pas seul, j’ai besoin de l’aide et du soutien de tous les acteurs du football et surtout des 22 présidents de ligue qui auront la tâche d’élire le nouveau dirigeant de la fédération ».

Autonomisation des ligues. Le programme de Lova Ramisamanana pour le développement du football malagasy s’articule autour de trois grands thèmes dont le premier est la refondation et la décentralisation du système. « Nous procèderons à un recentrage du champ d’action de la FMF afin de mieux contrôler ses activités et accroitre sa performance » poursuit Lova. Plusieurs directions seront créées en plus de celles déjà existantes dont la direction de la compétition, la direction Barea toutes catégories et toutes disciplines, la direction technique nationale, la direction du centre de formation nationale et la direction du développement national. Les ligues régionales gagneront en autonomie et en responsabilité. Elles géreront directement le championnat de 2e division, du championnat des jeunes, des coupes et des centres des formations régionaux en collaboration avec la fédération. Cette étape est fondamentale et permettra aux présidents de chaque ligue de reprendre leur rôle de principal acteur dans le développement du football dans leur région respective, appuyés par la Fédération.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire