Football – Reboza : Cyrille « La FMF continuera de faire ses devoirs ! »



Jacaranda

Inquiet de la tournure que prennent les événements autour des élections de la Fédération Malgache de Football, le vice-président Reboza Cyrille décide de sortir de sa réserve pour expliquer ce qui devrait l’être. Tantôt amer pour fustiger certaines pratiques, tantôt confiant lorsqu’il s’agit des chances des Barea. Jugez-en plutôt.

Midi Madagasikara : Comment expliquez-vous tout ce remue-ménage autour des élections au sein de la FMF ?

Reboza Cyrille : « C’est fou ce que les gens aiment compliquer des choses qui sont pourtant simples. Si les élections n’ont pas pu se tenir, c’est que le quota de 15 présidents des ligues n’était pas atteint. Et c’est aussi le cas quand le ministère aurait voulu en organiser une autre le lundi au Palais des Sports, car il ne s’agissait pas d’une médiation comme on le laissait entendre, mais bien d’une tentative de la DSF, Rosa Rakotozafy, d’en organiser les élections. Les textes prévoyaient certes un renvoi dans les 48h, mais comment pouvez-vous réunir non seulement les 22 présidents des ligues dans un laps de temps devenu très court, car beaucoup sont restés à Sambava, mais également les 87 candidats pour faire partie du comité exécutif de la FMF. C’est une mission impossible et la CEN en était consciente. »

Midi : Qu’est-ce qui va alors se passer si la CAF en profite pour suspendre la FMF ?

R.C. : « La suspension peut se produire dans le cas où le ministère des Sports tenterait de faire une ingérence évidemment contraire à la loi. Et dans ce cas, on risque de tout perdre, même les qualifications à la CAN 2019 pour le football et celles du Beach soccer qui va se tenir début décembre en Egypte. Mais la CAF peut aussi décider de mettre en place un comité de normalisation qui permettrait aux Barea de poursuivre les compétitions, mais dans ce cas précis, les membres actuels de la FMF seraient limogés. Un cas de figure qui mettrait en difficulté les nouveaux membres de ce comité qui auront du mal à renouer de bonnes relations avec tout le monde, car les amoureux du football savent que c’est nous qui avons réussi à qualifier les Barea à la CAN 2019. »

Midi : Cela nous amène à revenir sur les élections qui restent la seule solution valable et acceptée par tous.

R.C. :  » Votre question conduit à d’autres questions qui auraient le mérite de faire réfléchir le monde du football à Madagascar. Comment 14 présidents des ligues ont accepté de se faire séquestrer dans un hôtel de Sambava tout en étant privés de leur téléphone ? Pour que des gens qui jouissent d’une situation professionnelle ‘de renom’ agissent de la sorte, c’est peut-être qu’il y avait un accord de haut niveau. Mais quoi qu’il advienne, la FMF continuera de faire ses devoirs. »

Midi : Quelle solution prévoyez-vous pour que tout marche de nouveau ?

R.C. : « La solution est de tout faire convenablement. Je ne m’explique pas pourquoi, on ne tient pas compte de la décision de la commission de recours pour aller directement à la SG de la FIFA qui donne ses recommandations qui, aux yeux de la Directrice du Sport Fédéral, valent à un ordre ».

Propos recueillis par

Clément RABARY

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Vous n’avez presque rien fait pour qualifier Madagascar à la CAN, le mérite revient aux joueurs. Si les Barea se voient sanctionnés à cause de l’élection qui n’a pas eu lieu ou que la Fmf fait encore des siennes, à votre place je me ferai tout petit

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.