Monaco : Qu’est ce qui explique les débuts difficiles de Thierry Henry ?

Jacaranda

Mal-en-point en Conforama Ligue 1, l’Association Sportive de Monaco peine à prendre de l’envol cette saison. Champion de France en 2017, le club présidé par le russe Dmitri Rybolovlev baigne dans les profondeurs abyssales du classement de l’élite française. Avant dernier au classement, la situation est également ahurissante en Champions League. Absence de résultat, le technicien portugais Leonardo Jardim s’est fait limogé. Le 13 Octobre 2018, Thierry Henry, ancien joueur du FC Barcelone, d’Arsenal ou encore de Monaco est désormais le coach de l’équipe Monégasque. C’est avec une joie comparable à celle d’un joueur de betFIRST, qui vient de faire une belle opération sur la plateforme de jeu, que « Titi » a pris les rênes du staff technique monégasque. Depuis son arrivée sur le banc de l’équipe de la principauté, le technicien français ne fait pas vraiment bouger les choses. Mauvaise qualité des joueurs, inexpérience de l’entraîneur, qu’est ce qui explique les débuts difficiles de Thierry Henry ?

 

Des statistiques défavorables pour Henry

Entraîneur adjoint de l’équipe nationale de la Belgique entre 2016 et 2018, Thierry Henry lance réellement sa carrière avec l’équipe de Monaco. Pour son premier match officiel, c’est une défaite 2-1 en déplacement au stade de la Meinau. En Ligue des Champions contre le Club Brugge ; club de l’élite belge, l’entraîneur de 41 ans prend son premier point avec Monaco mais aussi dans une compétition européenne. Monaco et Dijon se neutralisent 2-2 pour la 11ème journée de Ligue 1 avant de connaître un nouveau flop cette fois ci face au Stade de Reims à l’Auguste-Delaune. Deux fois de suite après, les Monégasque vont prendre une déculottée dans leur antre au Stade Louis ll. 0-4 face au Club Brugge pour la 4ème journée de la coupe aux grandes oreilles et la 13ème journée de championnat face à l’équipe du PSG. La première victoire de la carrière du technicien français n’intervient qu’à la 14ème journée. Une courte victoire sur un score étriqué 1-0 face au Stade Malherbe de Caen au stade Michel d’Ornano. Depuis son accession à la tête du club, Thierry Henry a disputé ainsi sept rencontres. Il a connu 4 défaites, 2 matchs nuls pour une seule victoire. Sur 21 points possible, les rouges et blancs n’ont réussi qu’à engranger 6. Une statistique exécrable dans l’ensemble mais plus pour Thierry Henry qui a l’obligation de faire de bons résultats pour se faire une place dans l’arène des meilleurs entraîneurs sur le vieux continent.

Une infirmerie pleine

Ce début fantomatique de l’ancien des Gunners s’explique sûrement par la qualité des joueurs à la disposition de l’équipe. L’attaquant vedette du club Radamel Falcao est sorti sur blessure pour sa première avec l’équipe. À celui-ci s’ajoutent d’autres blessés à l’image de Ronaël Pierre-Gabriel, le gaucher portugais Rony Lopes, le brésilien Jemerson, Andrea Raggi,  Pietro Pellegri ou encore Kévin N’doram. Plutard, les gardiens Diego Benaglio et Danijel Subasic rejoignent la liste. Aussi, l’international français Djibril Sidibé, l’international russe Aleksandr Golovin, Adama Traoré ou encore Jean Eude Aholou ont à un moment ou l’autre été absents des feuilles de matchs. Ne disposant pas d’une horde de joueurs capés, Thierry Henry a dû composer avec des joueurs à sa disposition. Lesquels sont pour la plupart très jeunes (17 à 22 ans) et pas très expérimentés. Souvent confrontés à des dilemmes, l’équipe se voit souvent contrainte aux défaites. L’équipe entraînée par Thierry Henry manque également d’attaquants prolifiques capable de réagir devant les buts des adversaires. Stevan Jovetic, Radamel Falcao ou même Moussa Sylla manquent de lucidité devant les buts. L’actuel meilleur buteur du club est l’attaquant colombien qui n’a marqué que 5 buts. L’absence de productivité ne vient pas à première vue de l’entraîneur mais la qualité aussi bien offensive que défensive du club. L’expérience a déserté quelque peu l’équipe qui n’est plus à l’image de celle demi-finaliste de la Champions League 2017.

 

Les débuts de Thierry Henry avec Monaco ne sont pas à applaudir. L’équipe traverse une mauvaise passe notamment avec les blessures incessantes de certains cadors de l’équipe. Mais aussi, l’équipe a besoin d’être rénovée car il manque de compétitivité et l’effectif semble frêle. Pour sa première en tant que coach, le technicien français vit des misères. Monaco est 19ème en Ligue 1 avec 10 points tandis qu’avec un point, l’équipe monégasque est dernière du groupe A en C1. Cela dit, l’homme qui a connu une belle et longue carrière doit faire des propositions à la direction du club en vue de s’adjuger les services de certains joueurs au mercato hivernal afin de sortir la tête de l’eau.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.