Football – CNaPS Sport-FC Platinum : « Ce sera très dur mais pas impossible », confie Tipe Randriambololona

La CNaPS Sport gardera toutes ses chances au match retour de mercredi contre les Zimbabwéens du FC Platinum, et ce après le score de parité de 1 à 1. C’est ce que laisse entrevoir l’entraîneur Tipe Randriambololona dans une interview exclusive.

Midi Madagasikara : Est-ce qu’un score nul et vierge ne serait pas préférable à ce 1 à 1 assez frustrant et donnant l’avantage au FC Platinum ?

Tipe Randriambololona : « On n’en est plus là. Ce qui est fait est fait. L’essentiel est maintenant de voir comment les battre ou à défaut ramener un nul de 2 à 2 et se qualifier pour le tour suivant. »

Midi : Qu’est-ce que les Zimbabwéens avaient de plus que vous ?

Tipe : « Pratiquement pas grand-chose sinon qu’il s’agit d’une formation très tactique avec l’aide des grands joueurs, et très probablement aussi qu’ils disposent de gros moyens, sinon ils n’auraient pas pu s’attacher les services de deux internationaux et même d’un attaquant camerounais.

Ceci dit, la CNaPS Sport ne souffre pas de la comparaison car nous aurions pu gagner ce match de Vontovorona sans que personne ne s’en offusque. Un peu surpris par la qualité de l’opposition, les joueurs ont quelque peu cafouillé au début avant de trouver la solution d‘une balle au pied qui a amené le penalty. »

Midi : Oui mais quelques minutes plus tard, vous leur avez donné l’occasion d’égaliser alors que la défense a réussi une très belle opération en faisant appel à la tour défensive du FC Vakinankaratra, Ricky ?

Tipe : « Ricky est un très bon choix avec sa grande taille qui va nous servir dans les compétitions africaines, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit de son premier match international. Un début laborieux pour tout joueur. Et c’est ce qui est arrivé à l’attaquant Arnaud qui nous vient de l’Ajesaia et qui a tout juste 20 ans. Mais je suis confiant que ces deux recrues vont encore franchir un palier pour permettre à la CNaPS d’aller le plus loin possible dans cette ligue des champions d’Afrique. »

Midi : Vous parlez comme si vous aviez déjà franchi l’écueil zimbabwéen ?

Tipe : « J’admets que ce sera très dur mais pas impossible. Il faut tout juste apporter quelques corrections en fonction des adversaires et croire en la victoire. Si on parvient à évacuer la pression pour jouer notre jeu, alors on peut espérer se qualifier au tour suivant. En tout cas, j’y crois personnellement. »

Propos recueillis par Clément RABARY 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.