Football – Tournoi de Fraternité inter-religions : Douze équipes en compétition

Jacaranda
Ahmad avec les présidents de ligues à Mahajanga. (Photo Archives).

Outre  les trophées et  les différents prix et matériels à distribuer, un voyage de découverte attend l’équipe championne dans les autres régions.

Le sport est l’un des meilleurs moyens pour fédérer la communauté. Le président de la CAF, Ahmad, a trouvé l’importance du football dans la cohésion sociale, ne parlant que lors des dernières rencontres des Barea dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019. Un tournoi de fraternité inter-religions est organisé actuellement à Marovoay à l’initiative du numéro un du football africain. Douze équipes de différentes religions ont participé au tournoi, dont les églises EKAR, FJKM, FLM, Adventiste, Apokalypsy, Shine, JEFI, RHEMA, Assemblée de Dieu, sans oublier les musulmans. Une compétition multiculturelle qui cadre dans son appellation «  Tournoi de fraternité ». La compétition entre actuellement dans la phase des quarts de finale et la finale est prévue pour le 23 décembre prochain. Outre les trophées et les différents prix et matériels à distribuer, un voyage de découverte attend l’équipe championne dans les autres régions du pays. Cela va permettre aux jeunes de s’ouvrir davantage et d’échanger des expériences avec les autres. Le principal objectif de ce tournoi est de raffermir la relation entre les jeunes de différentes religions, pour avoir une vie paisible et harmonieuse au sein de la société. Il est à signaler que le problème de religion est l’une des causes de différents conflits un peu partout dans le monde. « Il faut essayer d’inculquer à nos jeunes les valeurs et le rôle du sport dans leur vie quotidienne pour leur épanouissement physique, intellectuel, et même spirituel. Si on renouvelle cette initiative dans chaque région, pour apporter sa part de brique pour la construction d’un édifice de développement durable, on peut toujours espérer un changement. Le sport est d’ailleurs une belle école de la vie » a expliqué un membre du comité organisateur. Le président de la CAF, étant originaire de la province de Mahajanga, a participé à des œuvres sociales et de bienfaisance pour apporter sa part de contribution au développement de sa région. Une série de réhabilitations de  mosquées dans les villes de Mahajanga, Besalampy et d’une Ecole Primaire Publique, en partenariat avec une association dans son village natal à Tambohorano, a été organisée.

T.H

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.