Pétanque Bilan 2018 : Madagascar humilié au Canada

Le trio vainqueur du Trophée l’Equipe avec de gauche à droite Rado, Cocklet et Ram’s.

Le bilan de la saison 2018 laisse un goût amer pour la pétanque malgache qui a raté les deux événements de l’année notamment le championnat du monde au Canada mais également les Masters en France.

La pétanque malgache a connu deux revers majeurs au cours de la saison 2018. Mais la défaite qui restera à travers la gorge est celle des huitièmes de finale du championnat du monde où les Allemands ont asséné un incroyable 13 à 1 à l’équipe malgache avec Hery et Nanah, Rado. Un score que personne n’attendait car bien avant d’arriver à ce sommet mondial, les Malgaches se paraient déjà d’un statut de favori. La défaite était donc plus amère.

Démission de Béryl ? Et si Madagascar a quelque peu réussi à sauver la face en se hissant en finale des Masters en France et échouant devant les Français dont Puccinelli, Montoro, Durk et Hatchadourian par 13 à 5, on retiendra cette bourde au début de la compétition avec seulement deux joueurs avec Cocklet et Lahatra, puisque Tonnerre n’est arrivé en France que pour la seconde étape contrairement à Tita qui n’a jamais pu avoir son visa.

Quaterback assure pourtant avoir tout payé pour favoriser la venue des Malgaches.

Une situation rocambolesque qui a conduit les organisateurs de Masters, Quaterback, de rayer de la liste des invités pour 2019 les porte-fanions malgaches.

Une douche froide reprise par les détracteurs notamment l’association AS Pétanque Gasy en France pour demander la démission du président Béryl Razafindraniony.

Mise à l’écart. Le DTN Saminirina Razafindrakoto n’a pas attendu les réactions de l’AS Pétanque pour demander à partir. Pas une démission dans les règles, mais il avait demandé une mise à l’écart qui lui permettrait de revenir au cas où.

Mais partir pour partir, Saminirina Razafindrakoto a d’abord fait parler de lui en tant qu’entraîneur en s’offrant le Trophée L’Equipe grâce à Rado, Cocket et Ram’s qui ont battu les Cambodgiens Sok, Nhem et Ya en finale sur un score de 13 à 3.

Une sacrée performance en fait si on ajoute que les mêmes Cambodgiens ont sorti en demi-finale les champions du monde français composés de Dylan Rocher, Suchaud et Puccinelli.

Quant à Madagascar, il a battu par 13 à 4 en demie les Tunisiens avec Bougriba, Banbrahim et Hammani.

Et pour que Saminirina Razafindrakoto ne bomber trop le torse, les filles lui ont rappelé à l’ordre en terminant à la 8e place de ce Trophée L’Equipe. Lalatiana, Malala et Cicine ont carrément tout raté.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.