Pétanque Bilan 2018 : Madagascar humilié au Canada

Jacaranda
Le trio vainqueur du Trophée l’Equipe avec de gauche à droite Rado, Cocklet et Ram’s.

Le bilan de la saison 2018 laisse un goût amer pour la pétanque malgache qui a raté les deux événements de l’année notamment le championnat du monde au Canada mais également les Masters en France.

La pétanque malgache a connu deux revers majeurs au cours de la saison 2018. Mais la défaite qui restera à travers la gorge est celle des huitièmes de finale du championnat du monde où les Allemands ont asséné un incroyable 13 à 1 à l’équipe malgache avec Hery et Nanah, Rado. Un score que personne n’attendait car bien avant d’arriver à ce sommet mondial, les Malgaches se paraient déjà d’un statut de favori. La défaite était donc plus amère.

Démission de Béryl ? Et si Madagascar a quelque peu réussi à sauver la face en se hissant en finale des Masters en France et échouant devant les Français dont Puccinelli, Montoro, Durk et Hatchadourian par 13 à 5, on retiendra cette bourde au début de la compétition avec seulement deux joueurs avec Cocklet et Lahatra, puisque Tonnerre n’est arrivé en France que pour la seconde étape contrairement à Tita qui n’a jamais pu avoir son visa.

Quaterback assure pourtant avoir tout payé pour favoriser la venue des Malgaches.

Une situation rocambolesque qui a conduit les organisateurs de Masters, Quaterback, de rayer de la liste des invités pour 2019 les porte-fanions malgaches.

Une douche froide reprise par les détracteurs notamment l’association AS Pétanque Gasy en France pour demander la démission du président Béryl Razafindraniony.

Mise à l’écart. Le DTN Saminirina Razafindrakoto n’a pas attendu les réactions de l’AS Pétanque pour demander à partir. Pas une démission dans les règles, mais il avait demandé une mise à l’écart qui lui permettrait de revenir au cas où.

Mais partir pour partir, Saminirina Razafindrakoto a d’abord fait parler de lui en tant qu’entraîneur en s’offrant le Trophée L’Equipe grâce à Rado, Cocket et Ram’s qui ont battu les Cambodgiens Sok, Nhem et Ya en finale sur un score de 13 à 3.

Une sacrée performance en fait si on ajoute que les mêmes Cambodgiens ont sorti en demi-finale les champions du monde français composés de Dylan Rocher, Suchaud et Puccinelli.

Quant à Madagascar, il a battu par 13 à 4 en demie les Tunisiens avec Bougriba, Banbrahim et Hammani.

Et pour que Saminirina Razafindrakoto ne bomber trop le torse, les filles lui ont rappelé à l’ordre en terminant à la 8e place de ce Trophée L’Equipe. Lalatiana, Malala et Cicine ont carrément tout raté.

Clément RABARY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.