Comité Olympique Malgache : Et de trois pour Siteny Randrianasoloniaiko !

Le hold up parfait ! C’est le moins qu’on puisse dire de l’organisation des élections au sein du Comité Olympique Malgache. Car tout tend vers la réélection de Siteny Randrianasoloniaiko qui a non seulement choisi sa ville natale, Toliara, pour héberger l’AGE du 22 janvier prochain mais il est aussi candidat unique.

Siteny Randrianasoloniaiko candidat unique à sa propre succession. Inutile d’épiloguer longtemps car il va certainement se faire élire et briguer ainsi un troisième mandat qui conforte ainsi sa suprématie au sein du mouvement sportif qui lui voue une confiance presque aveugle.

L’haltérophilie privilégiée. Comment en effet expliquer cette longévité à la tête du Comité Olympique Malgache alors que les résultats sportifs dégringolent d’année en année.  Pour les derniers Jeux Olympiques de Rio par exemple, deux athlètes seulement ont pu avoir la qualification directe avec l’athlète Eliane Saholinirina (800m) et la judokate Asaramanitra (-48 kg), tous les autres ont été invités. Et pour couronner le tout, ils sont rentrés bredouilles.

Mais malgré ce fiasco, voilà que Siteny Randrianasoloniaiko rempile pour un troisième mandat avec pratiquement la même équipe. On peut même dire que le SG restera Harinelina Randriamanarivo qui a aussi les bras longs comme l’illustre l’entrée de deux haltérophiles dans le comité directeur avec Vania et sa fille Nathalia. Une discipline privilégiée qui fait valoir son droit d’être des membres de l’AMA, l’association des olympiens.

Président de l’AN. C’est aussi presque une certitude que Relaha Jean Claude du cyclisme occupera la fonction de trésorier tout comme Mota Jean Aimé Ravalison comme vice-président à moins que ce ne soit pas Solofo Randrianaivomanana du karaté qui fait son entrée. Des amis complètent la liste dont Gao du Kung Fu Wushu et Herley Ambinitsoarivelo du tennis de table.

Quant à Marcel Rakotomalala du rugby, il présidera comme cela avait été toujours le cas, la Commission Electorale qui n’a rien d’indépendante puisque ce dernier gravite autour de Siteny Randrianasoloniaiko qui l’a même nommé Chef de Mission à Rio.

La seule note positive de cette mainmise, c’est de voir qu’au sein de cette sacrée troupe, il n’y aura pas, mais vraiment pas, de notes discordantes. Et c’est la force de Siteny également dans une position favorable pour briguer le perchoir à l’Assemblée Nationale. Une toute autre histoire en somme.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.