Volley-ball- Coupe des clubs champions d’Afrique : La GNVB s’offre le titre  de la Zone 7

Jacaranda
Le GNVB en blanc a pris l’ascendant sur les Rodriguais.

L’euphorie a fait place au doute des premiers jours quand la Gendarmerie Nationale Volley Ball s’offrait, hier, la finale du championnat d’Afrique au niveau de la Zone 7. Le score de 3 sets à 1 en disait long sur la physionomie de cette finale devant un Palais des Sports à moitié rempli.

La GNVB a presque logiquement remporté le titre de champion de la Zone 7. Une consécration qui reste le fruit de cette préparation concoctée avec le plus grand sérieux par la grande famille des gendarmes qui retrouvent le temps d’une finale une belle unité.

Le danger La Rose. Le tout devant l’initiateur de ce beau projet en l’occurrence un Paza Didier qui n’a pas raté une seule miette de cette sortie victorieuse de la GNVB. Et c’est tout à l’honneur de l’ancien SEG.

Hier en tout cas, les gendarmes n’ont pas tremblé devant les Rodriguais d’Olympic Montagne Goyaves qui ne sont pas venus pour faire la fête mais bien de tenter crânement leurs chances et s’offrir leur premier titre. Ils n’étaient d’ailleurs pas loin avec un homme qui sait tout faire en l’occurrence La Rose qui était la bête noire des gendarmes.

Pas trop tard. Mais avec un seul homme, les Rodriguais ne pouvaient pas faire grand-chose devant le bloc de la Gendarmerie qui a fait étalage de toutes ses capacités offensives. Souvent avec force mais quelques fois avec finesse comme sait le faire Fenozara, une des pièces maîtresses de l’équipe. Le tout fut déroutant pour les Mauriciens qui cédèrent d’entrée par 25 à 19 avant de laisser passer l’orage au second (21 à 25) pour ensuite enchaîner les deux derniers sets par 25 à 13 et 25 à 22. Du grand art !

Et c’est tant mieux pour le volley-ball malgache même si ce ne sera suffisant pour espérer bousculer les Réunionnais aux prochains Jeux des Iles.  Et comme Mauriciens et Seychellois restent à l’affût pour les autres médailles,  ce ne sera pas donné pour le camp malgache.

Il n’est pas toutefois trop tard pour bien faire car tout dépend des moyens pour se préparer au mieux. La balle est donc dans le camp de l’Etat.

 Clément RABARY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.