Volley-ball – Election Deux noms circulent

Jacaranda
Combien de personnes, parmi ces membres, sont encore aux côtés du président ?

Il reste six jours pour les candidats prétendant à la présidence de la fédération malgache de volley-ball. Deux noms se profilent, l’actuel président Jocelyn Andriamandimbisoa et un ancien joueur déjà dirigeant d’un club.

Enfin une date. L’actuelle équipe dirigeante de la Fédération malgache de volley-ball a finalement décidé d’organiser l’assemblée générale élective. Selon le communiqué envoyé par le président en exercice de la FMBV dont le mandat a déjà expiré le 17 janvier dernier, l’AG élective se tiendra à Toliara le 21 mars prochain à 10 h, mais l’on ignore encore l’endroit exact. « La clôture du dépôt de candidature auprès de la Direction du Sport Fédéral (DSF) du ministère de la Jeunesse et des Sports à Ambohijatovo est le 13 mars à 16h. Le dossier de candidature doit être composé de la liste des membres avec le poste occupé, la copie d’état-civil de tous les membres, leur bulletin numéro 3 et leur CV » tel est la teneur du communiqué. Les candidats désireux auront encore une semaine avant l’expiration de cette date. Pour l’heure, deux noms circulent : celui du président actuel, Jocelyn Andriamandimbisoa et un ancien joueur de volley-ball et déjà dirigeant d’un club.

JIOI. Cette élection est très attendue par les férus de volleyball, surtout après le silence et le mutisme de l’actuelle équipe. A sa prise de fonction, l’objectif à long terme de Jocelyn Andriamandimbisoa était de faire revenir les férus de cette discipline, de vulgariser cette discipline. Quatre ans plus tard, qu’en est-il de la situation ? Est-ce que le volley-ball a retrouvé son prestige d’antan ? L’équipe a failli à sa mission si bien que bon nombre des membres de première heure ont quitté le navire quelques mois à peine après l’élection. En attendant, les élections au niveau des ligues régionales battent actuellement leur plein. A quatre mois des Jeux des Iles à l’Ile Maurice, le nouveau dirigeant de la FMVB aura la lourde tâche de préparer cette échéance pour faire mieux que la médaille d’argent chez les filles à La Réunion en 2015. Par rapport à d’autres disciplines collectives, le volley-ball est en veilleuse surtout en termes de promotion et de vulgarisation, redorer l’image de cette discipline est primordial.

T.H

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.