Pétanque : Les ligues demandent de nouvelles élections

Jacaranda

Le ton monte au sein de plusieurs ligues régionales à l’annonce de la suspension du président de la Fédération, Béryl Razafindraniony, par le président de la Fédération internationale, Claude Azema.

Les ligues régionales de pétanque ne cachent pas leur ras-le-bol après la suspension de Béryl Razafindrainiony. Non pas parce qu’elles sont opposées à cette sanction, car il s’agissait bien d’une en attendant le verdict du Conseil de discipline de la FIPJP qui va se réunir le 1er mai à Almeria, mais bien de saisir le ministère de la Jeunesse et des Sports pour qu’il prenne les responsabilités afin d’organiser de nouvelles élections au sein de cette fédération pour tenter de sauver ce qui peut encore l’être.

Fautes graves. Selon les représentants de ces ligues régionales qui ont déjà saisi le MJS, le fait que Béryl Razafindrainony ait choisi son ami et SG, Dadah Robinson, pour lui succéder, ne tient pas la routecar s’il est suspendu, c’est bien parce que cette FMP a commis des fautes graves et que c’est une raison suffisante pour la remplacer en organisant de nouvelles élections.

Pour les ligues de Diana, Itasy, Vakinankaratra, Boeny, Analamanga et Atsinanana, les agissements de Béryl Razafindraniony et de Jean Luc Rakotondrabe ternissent l’image de la pétanque malgache et que le mieux serait d’organiser des élections car c’est toute la fédération qui est coupable selon les poursuites de la Fédération française qui dénoncent les magouilles dans les mutations et licences, ainsi que l’octroi des visas des boulistes malgaches en France.

Masters. Le mieux serait, poursuivent ces ligues, d’annoncer avant la réunion du congrès de la Fédération internationale, la tenue des nouvelles élections ou tout au moins la mise en place d’une délégation spéciale chargée d’en organiser.

Pour qu’au moins les sanctions à Almeria ne touchent pas les nouvelles structures mises en place selon les propos de Claude Azema.

Qui sait si en écartant Béryl Razafindraniony et Jean Luc Razafindrabe, le Quarterback, l’organisateur des Masters en France, ne revient pas sur sa décision et accepter le retour de Madagascar parmi les invités à cette prestigieuse épreuve. On croise les doigts.

Clément RABARY

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. · Edit

    Tsara rehefa mahatsapa ny Ligy paritra fa tsy milamina ntsony ny fomba fitantanana ity Fédération ity ka rariny dia rariny raha miala eo ireo manalabaraka ny tontolon’ny taranja

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.