Pétanque- Championnat de Madagascar : Le feu couve entre les ligues et la fédération !

Le bras de fer est engagé entre certaines ligues qui ont fait appel au boycott du championnat de Madagascar en triplettes masculines du week-end et une FMP qui tenait à tout organiser contre vents et marées.

Le championnat de Madagascar en triplettes masculines a finalement pu se tenir durant le week-end au terrain de l’Académie Nationale des Sports à Ampefiloha dans un climat vraiment malsain.

L’appel au boycott des ligues a été suivi partiellement par certaines ligues dont celle d’Atsinanana, d’Itasy, d’Ihorombe et du Vakinankaratra.

Un deal de dernière minute. Dans la matinée du samedi, cet appel a été massivement suivi avec seulement 20 équipes inscrites mais la volte-face de deux clubs de Tana en l’occurrence le Zanzibar et le PAC, a pu renverser la tendance lors du coup d’envoi de l’après-midi.

Un deal de dernière minute où on parlait surtout de la candidature du président de Pétanque Ampitatafika Club à la présidence de la fédération lorsque la Fédération internationale déciderait de suspendre le président Béryl Razafindrainiony lors du Congrès à Almeria.

Un forcing marqué par des irrégularités notamment sur l’inexistence des licences sportives alors que la fédération,  ou ce qu’il en reste, a tout de même fait payer les droits aux joueurs.

Pour un arbitrage du MJS. L’autre camp a alors engagé un huissier pour tirer tout cela au clair mais la réponse de deux hauts responsables et membres de la FMP était évasive pour dire qu’ils n’ont  pas de réponse et qu’ils n’ont pas envie d’y répondre.

C’est dire que rien ne va plus entre la FMP et les ligues régionales. Ces dernières estiment qu’il n’y a pas de raison à tenir coûte que coûte le championnat de Madagascar car il faut attendre le verdict du conseil de discipline de la Fédération internationale qui va se tenir le 1er mai en Espagne.

Le bras de fer ne s’arrête pas là car la FMP va aussi attaquer ces ligues en justice. Pour quel motif ? Cela reste à voir même si tout le monde s’accorde à dire qu’un arbitrage du ministère des Sports est plus que nécessaire pour sauver la seule discipline capable de nous ramener plusieurs titres de champion du monde .

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.