Judo – Championnats de Madagascar : La révolte des sans- grade !

Laura Rasoanaivo Razafy radieuse en recevant son trophée.

Le sommet national 2019 de judo a été marqué par son lot de surprises pas toujours agréables car à quelques mois des Jeux des Iles, le staff technique est obligé de revoir sa copie. Forcément quand les ténors se font bousculer notamment par des cadettes sans peur et sans reproche avec qui il va falloir composer.

On ne va pas dire le monde à l’envers mais les résultats des championnats de Madagascar de judo de samedi dans un gymnase d’Ankorondrano métamorphosé par un décor de rêve, n’ont guère souri à tous ceux qui avaient bénéficié de l’aide de la fédération.

Aux âmes bien nées. On citera en premier la boursière du gouvernement japonais, Nomenjanahary Daniella (-63 kg), qui n’a pu rien faire devant la fougue de Laura Rasoanaivo Razafy qui venait d’être cadette de première année il y a tout juste un mois.

Mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années car Laura a de qui tenir, puisque ses parents sont d’authentiques champions de Madagascar. Elle tire donc de la hargne de son père Luc et de l’intelligence de sa mère Edith. Du coup, elle est propulsée sur le devant de la scène sans pourtant prétendre remplacer Daniella car les clauses de son contrat avec les Japonais sont claires notamment d’être bachelière. Ce que Laura n’a pas pour l’instant car elle est encore en classe de seconde.

Révolte intérieure. Comme si les filles se sont donné  le mot, l’autre boursière du Japon Tessia n’est pas allée ne finale en étant barrée par la Tamatavienne Arivelo chez les moins de 52 kg.

Animée d’une révolte intérieure Tessia a été tout simplement expéditive dans la finale du bronze où elle a infligé un Ippon après seulement quelques secondes et  montrant ainsi qu’elle a le potentiel pour réussir.

La révolte  des sans- grade s’est poursuivie chez les hommes où l’expatrié Royal Rakotoarivony a échoué chez les moins de 81 kg devant Fetra Ranaivoarisoa de l’ESCA.

On citera aussi cette victoire de la Tuléaroise Tieffenbach Ratsiory face à Mireille Andriamifehy  pourtant inamovible jusqu’à cette finale de samedi.

Une journée noire pour les supposés favoris. Mais l’idée d’aller aux Jeux des Iles a donné des ailes aux challengers. C’était prévisible ! A charge pour la Fédération Malgache de Judo d’en tirer les leçons car ce n’est pas un secret que Les Réunionnais se trouvent d’un ton au-dessus dès qu’on parle des jeux régionaux mais qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire