Jeux des Iles – Regroupement : Les fédérations et les athlètes se plaignent

Jacaranda

Une fédération sportive n’a jamais bénéficié d’eau de la part du ministère de la Jeunesse et des Sports depuis le début du regroupement.

Toutes les délégations participantes aux 10es Jeux des Iles de l’Océan Indien à l’Ile Maurice du 19 au 28 juillet sont actuellement en pleine préparation. Les Mauriciens, hôtes de la compétition passent à la vitesse supérieure où la participation à des stages et compétitions internationales sont obligatoires. Madagascar qui accuse un grand retard dans la préparation doit redoubler d’efforts pour ne pas terminer dernier du classement derrière le trio La Réunion, Maurice et Seychelles. Le premier regroupement des athlètes présélectionnés prendra fin ce mercredi après presque quatre semaines de préparation. Les fédérations et surtout les athlètes se plaignent du manque d’eau dans les stades, gymnases et salles durant les entraînements. Cela fait une semaine que l’eau manquait et que chaque fédération essaie de chercher une solution pour faire face à ce problème. Il y a même une fédération sportive qui n’a jamais bénéficié d’eau de la part du ministère de la Jeunesse et des Sports depuis le début du regroupement.

Ingérence. Entre celui annoncé au Palais des Sports de Mahamasina lors du lancement officiel comme quoi c’est le meilleur regroupement et en voyant la réalité sur terrain, cette préparation est loin d’être exemplaire. « Déjà que les salles pour la préparation des athlètes en manquent, le Petit Palais n’était pas disponible, hier, car on ne sait pas qui a loué la salle. Et tout cela au détriment des sportifs sans parler du problème d’eau et des autres détails » a souligné, un membre d’une fédération sportive. Et lui de continuer « Nous lançons un appel aux responsables surtout au chef de l’Etat de voir de près cette situation car c’est l’honneur du pays qui est en jeu. Pour avoir un meilleur résultat, il faut une cohérence à commencer au ministère des  Sports où le comportement du Directeur général et de certains  directeurs n’est pas digne d’un dirigeant sportif ». Comme annoncé, une délégation d’athlètes et d’entraîneurs fera le déplacement en Chine en début de juin pour un stage de perfectionnement en vue de  ces JIOI. Et là aussi, un haut responsable au sein du ministère essaie de faire du forcing pour imposer des noms qui ne relèvent pas du tout de sa compétence… ou simplement de l’ingérence dans les affaires internes des fédérations.

T.H

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.