Rugby : Faire des femmes, des actrices de la vie sportive

Jacaranda

Le projet sur la réduction des inégalités Femmes – Hommes par le rugby, vecteur de la promotion du genre et de développement à Madagascar, a été lancé officiellement hier, à l’Institut Français de Madagascar à Analakely. Le coup d’envoi d’hier a vu la présence des hauts responsables au sein du ministère de la Jeunesse et des Sports, de Véronique Vouland-Aneini, Ambassadeur de France à Madagascar, de Marcel Rakotomalala, Président de la Fédération malgache de rugby ainsi que M. Sébastien Riere, Président du comité de rugby de Mayotte et Vice-président de la Fédération française de Rugby chargé de l’Outre-mer et bien d’autres personnalités du monde de l’ovale. Le projet est à porter à l’initiative de l’Ambassade de France à Madagascar. Ainsi, pour sa réalisation, l’Ambassade de France a collaboré avec les services du ministère de la Jeunesse et des sports, de la Fédération Malgache de rugby, l’Académie Nationale des sports de Madagascar ainsi que l’association Terres en Mêlées. Ayant fait ses preuves dans le sud de l’île, le rugby a permis aux jeunes de s’émanciper et de découvrir de nouveaux territoires pour ne citer que Marcelia, Pela et Sonia qui ont eu l’occasion d’assister au match des XV de France et des Pays de Galles. A terme, le projet contribuera à réduire les inégalités hommes-femmes à travers le sport et plus particulièrement en se servant du rugby comme outil pédagogique. Ce sport qui est très pratiqué par la gente féminine au pays. Ce projet s’articulera autour de trois composantes, à savoir la  formation à travers le renforcement de capacités de l’Académie Nationale des Sports de Madagascar, formation de formateurs pour la mise en place d’un diplôme d’Etat d’entraîneur de rugby (70 % des femmes) et pour la formation initiale sur deux ans des professeurs d’Education Physique (60 % de femmes), formation des entraîneurs (avec l’aide des formateurs et d’experts français dans un premier temps avant de laisser les malgaches aux commandes).  La seconde composante sera axée sur  le renforcement de capacités et promotion du genre à travers les appuis aux cinq centres de formation de l’association franco-malgache Terres en Mêlées, voyage en France de l’équipe féminine de la Côte Saphir double championne en titre de rugby « scolaire » à Madagascar (conférences sur le genre, projection du film avec le personnage principal « la jeune fille au ballon ovale » et matchs de rugby féminins). A la dernière et non des moindres,  la thématique sur les métiers du sport et entreprenariat dont l’organisation de séminaires régionaux avec les capitaines d’équipes sportives, majoritairement féminines, de différentes disciplines pour leur faire découvrir les différents métiers du sport. Enfin, une grande exposition sur l’épopée de l’équipe nationale malgache de 1957 avec en miroir des photos de la tournée en France en 2020 de l’équipe féminine de la Côte Saphir.

T.H

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.