Natation – Championnats de Madagascar : Tendrinavalona et Jonathan au top !

Jacaranda
Tendrinavalona idéalement bien placée pour la course aux médailles des JIOI 2019

Un sommet de tous les records aux championnats de Madagascar. Record de participation avec 370 nageurs issus de cinq ligues régionales pour 18 clubs. C’est du jamais vu ! Mais la perspective de se qualifier aux Jeux des Iles semble avoir donné des ailes à nos nageurs. Et c’est peut-être mieux ainsi.

Depuis mercredi en effet, la bataille fait rage notamment chez les hommes où Jonathan Raharvel du COSFA signe un nouveau record du 50m brasse en descendant la barre des 30 sec avec un chrono de 29 sec 96.

Tendry au sommet de son art. Premier au classement, il est suivi de près par John Rakotomavo et Francky Ramiakatrarivo de St-Michel reléguant ainsi à la quatrième place Lalanomena Andrianirina du COSFA qui rentrait pourtant d’un stage encore faut-il le dire de haut niveau de Thaïlande avec une bourse de la fédération internationale.

Chez les dames, on assiste à une Tendrinavalona Idealy au sommet de son art et qui vient de signer deux meilleures performances au 50m dos et au 100m dos. La nageuse d’Antsirabe est en train de se mettre sur les traces de Bako Ratsifandrihamanana qui s’est révélée aux Jeux des Iles de Maurice en 1985. Comme sa sélection au sein de l’équipe nationale pour les Jeux des Iles à Maurice ne fait l’ombre d’un doute, on s’attend encore à voir cette nageuse du COSRA d’Antsirabe franchir un nouveau palier.

Préparation professionnelle. C’est ce que tout le monde espère car l’équipe entrera en regroupement dès la fin du mois de juin jusqu’au départ pour l’île Maurice vers la mi-juillet.

Décidé à mettre les bouchées doubles, le président de la fédération de natation, le Général Gabriel Ramanantsoa a mobilisé toute son équipe pour mettre en branle un calendrier de préparation qui ratisse large.

Selon les explications de la DTN, Vola Razafindrabe, le staff technique va procéder à une révision des techniques pour ensuite renforcer l’endurance avant d’entamer la pré-compétition incluant le travail à sec mais aussi la musculation. Une pratique des pros. Mais si c’est le prix à payer, il est temps que la natation malgache fasse mieux que lors des précédentes éditions.

Clément RABARY

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.