Pétanque- Tournoi de qualification : Ali, Mamy et Tafita bons pour Lomé

Les vainqueurs du tournoi de qualification au championnat d’Afrique avec le président de la FSBM, Dolys Randriamarohaja, et les trois boulistes dont Ali, Tafita et Mamy (de gauche à droite)

Le tournoi de qualification pour les championnats d’Afrique de pétanque a rendu son verdict à 21h30 au complexe Ali Moutouza à Ampasampito. Logique car la Fédération des Sports Boules de Madagascar a fait les choses comme il fallait avec la formule de groupe privilégiant ainsi le talent et l’endurance.
Les meilleurs ont gagné. Vraiment les meilleurs voire les plus en forme avec cette finale qui se gagne en deux parties.
Une entame difficile. Et dans cet exercice, le trio Ali, Mamy et Tafita du CBT a gagné la finale avec un score éloquent. Car après avoir perdu la première partie par 6 à 13 devant une autre équipe du CBT composée de Bôla, Tojo Black et Lova Délégué, les trois hommes ont gagné les deux parties par 13 à 6 et par 13 à 4. Une issue prévisible car ils ont retrouvé tout leur punch à l’image d’Ali très à l’aise aux tirs qu’en pointe. Une très bonne pioche pour le CBT car Ali n’est autre que le meilleur joueur de la communauté Khojas. Comme ce dernier s’entend très bien avec Tafita, meilleur comme jamais, ainsi que Mamy qui a toutefois connu une entame de match très difficile, l’association offre aujourd’hui toutes les garanties pour défendre honorablement les couleurs malgaches à Lomé du 09 au 16 juin prochain. À moins d’un revirement de dernière minute, le quatrième joueur pourrait être l’Antsirabéen Bond du Club Bouliste Bon Avenir, étincelant tout au long de ce tournoi qui a vu la participation de 148 triplettes mais son équipe a été sortie en demi-finale à la suite d’un mauvais goal average. Elle était pourtant à deux victoires partout avec les deux finalistes. C’est dire que Bond méritait cette place ou mieux encore il est tout indiqué pour le concours de tir de précision.
Le bon grain de l’ivraie. Une issue heureuse pour tout le monde et plus particulièrement pour le président Dolys Randriamarohaja qui, après avoir eu l’onction populaire matérialisée par cette participation record de 146 triplettes issues des quatre coins de l’île et le soutien actif de la communauté Karana, a enfin bénéficié de la bénédiction du ministère de la Jeunesse et des Sports qui a délégué un émissaire.
Reste à espérer que la FSBM saura faire face à ces tentatives de déstabilisation qui prennent forme en son sein avec l’arrivée de certaines personnes qui n’ont fait que prendre le train en marche, des sacrés opportunistes pour les nommer.
Une raison suffisante pour faire le ménage et faire le tri entre le bon grain et l’vraie.
La balle est donc dans le camp de Dolys Randriamarohaja désigné par la Fédération internationale pour diriger la manœuvre afin d’éviter une suspension totale de la part de la FIPJP.
Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.