Pétanque : Saminirina Razafindrakoto suspendu

Après Béryl Razafindraniony, c’est au tour de l’ancien DTN de la défunte Fédération Malgache de Pétanque, Saminirina Razafindrakoto, de faire l’objet d’une décision de suspension conservatoire de toute activité dans le domaine de la pétanque. Celui-ci sera convoqué, prochainement, devant la Commission de discipline de la FIPJP.

Et de deux pour la FMP ! Selon une communication du président de la Fédération Internationale de Pétanque et de Jeu Provincial, Claude Azema, Saminirina Razafindrakoto sera à son tour suspendu, au même titre que les fédérations du Burkina Faso, de la Côte d’ivoire, du Mali, du Maroc et de la Mauritanie. Alors que la FMP a déjà été suspendue, Saminirina Razafindrakoto était encore présent en Côte d’Ivoire, pour représenter Madagascar, dans ce qui serait un coup d’Etat, destiné à mettre en place une Confédération Africaine de Pétanque, en parallèle à la Confédération Africaine de Sports Boules présidée par Idrissou.

Fausses licences. Sur un tout autre chapitre, Claude Azema fait mention des licences FSBM qui sont, à ses yeux, des fausses licences car ne comportant pas la signature et donc du consentement du président Dolys Randriamarohaja. Ces faux étaient, selon toujours le communiqué, établis en faveur des joueurs placés sous la coupe de Jean Luc Razafindrabe, présent à Madagascar.

Le président de la FIPJP a alors saisi la fédération française pour que ne soient acceptés que les Malgaches déjà titulaires d’une licence française 2018, et ceux de la liste communiquée à l’ambassade de France.

Evoquant le championnat d’Afrique de Lomé, Claude Azema félicite l’équipe de Dolys Randriamarohaja qui a permis à Madagascar de se qualifier à Lausanne 2020, mais aussi aux championnats du monde dames et jeunes au Cambodge, au mois de novembre.

Il appelle aux autorités malgaches à plus de soutien envers la FSBM, et la pétanque malgache qui permet à la Grande Île de briller dans les sommets mondiaux, et qui reste une des rares disciplines où la côte de Madagascar ne se discute pas, tant chez les hommes que chez les dames, et même chez les jeunes.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.